Hommage à Ibrahim Njoya, premier auteur de bande dessinée d’Afrique

On fait souvent remonter les débuts de la bande dessinée en Afrique à l’année 1915 et la première publication d’une revue intitulée <em>Karonga Kronikal</em> parmi les forces armées coloniales britanniques durant la Première Guerre mondiale. Mais cette initiative restera isolée durant plusieurs décennies, hormis quelques strips publiés dans des journaux du Congo belge, d’Égypte ou de Tanzanie. Jusqu’à la fin de l’époque coloniale, la bande dessinée se fera peu remarquer jusqu’à l’avènement de l’indépendance et d’une certaine presse libre (bientôt remis en cause à partir de la fin des années 1960 par l’imposition de dictatures dans la majorité des pays). À ce constat, il n’existe qu’une seule exception : Ibrahim Njoya, que l’on peut considérer comme le véritable premier auteur de bandes dessinées camerounais et africain de l’histoire.

Les auteurs africains en Europe, quarante années d’histoire…. (première partie)

Depuis quarante années, les auteurs africains de bande dessinée publient leurs œuvres en France et en Belgique. Si durant longtemps, le public occidental fut peu réceptif à leurs travaux, quelques auteurs ont commencé à avoir du succès au cours des dix dernières années. On peut citer la série « Aya de Yopougon » de la scénariste ivoirienne Marguerite Abouet ou « La Vie de Pahé » du Gabonais Pahé... Pour autant, ces exemples restent rares et la majorité des auteurs sont peu connus du grand public. Dans son ouvrage « Quand la BD d’Afrique s’invite en Europe » paru chez L’harmattan, notre collaborateur Christophe Cassiau-Haurie revient sur ces quarante années et présente la quasi-totalité des ouvrages et auteurs de bande dessinée édités en Europe : en voici l'introduction découpée en trois parties et largement illustrées par nos soins.

HISTOIRE DE LA BANDE DESSINÉE MALIENNE

Le Mali, pays sahélien de quatorze millions d'habitants n'a pas une grande tradition en matière d'édition. Durant longtemps, la seule maison d'édition du pays était un éditeur public, créé dans les années 1960 avec des capitaux de l'Etat : EDIM (EDitions Imprimerie du Mali). C'est seulement en 1988 que des éditeurs privés arriveront sur le marché.

L'Afrique du sud, un 9ème art en noir et blanc (2)

La fin de l'apartheid est également l'occasion, pour une partie de la population, de se réapproprier son histoire. En 2005 est lancé un gigantesque projet : raconter la vie de Nelson Mandela en 9 volumes. " <em>Le Madiba Legacy Series</em> ", financé par la Fondation Mandela, avait pour ambition d'apprendre aux jeunes à lire et leur apprendre leur histoire.

L'Afrique du sud, un 9ème art en noir et blanc (1)

Vue d'Europe, la bande dessinée sud-africaine semble être l'une des plus dynamiques d'Afrique. Les recueils des concours d'<em>Africa comics</em>, édités de 2002 à 2008, révèlent bien des auteurs. À commencer par Sunet du Plessis et Marisa Cloete présents dans les deux éditions de 2007-2008 et de 2005-2006, mais aussi Danïel du Plessis, Michelle Goodall, Liezel Prins, Michelle de Klerk, Karl Frank Stephan, Catherine Clarke, Nicolene Louw, Daniel Blignant, Tyron Love, Joe Daly visibles dans <em>Africa comics</em> 2003 où leur pays est, de loin, le plus représenté.

INTERVIEW DE SÉRAPHIN KAJIBWAMI

Séraphin Kajibwami, auteur de bandes dessinées dans une région en guerre depuis quinze ans : « Le 9ème art est peut être le seul moyen d'expression papier diffusé dans notre région. »

INTERVIEW DE MASSIRÉ TOUNKARA (Mali)

« Il existe un manque de formation pour les auteurs et un manque d'éditeurs de bande dessinée. »... La bande dessinée malienne ne fait pas particulièrement parler d'elle à l'étranger. Pourtant, à bien des égards, le milieu du 9e art local pourrait servir d'exemple à bien d'autres pays du continent en matière de solidarité et de structuration associative. Progressivement, au fil des années, un petit groupe de talents s'est forgé et est arrivé, dans l'un des pays les plus pauvres du continent, à développer leur art et à profiter des commandes des ONG et autres organismes de coopération, désireux de trouver des talents locaux pour illustrer les différentes campagnes de prévention qui se déroulent dans le pays. Et si la BD africaine pouvait se développer loin du miroir aux alouettes occidental, en profitant des opportunités locales ? Rencontre avec l'un des acteurs clés de cette révolution tranquille, le dynamique et entreprenant Massiré Tounkara?