Il faut chasser pour se nourrir. Amir excelle dans cette tache. Deux doubles pages exceptionnelles au niveau composition, dynamisme et justesse du trait. © 2009 Kaoru Mori
Kaoru Morie est une jeune artiste connue en France pour son titre  » Emma  » sortie en 2007 chez Kurokawa (1). Aussi agréable à lire qu’à regarder, il fait néanmoins bien pale figure comparée à  » Bride Stories « . Ce manga est captivant en tout point, que ce soit pour ses décors fabuleux, ses vêtements détaillés, ses personnages emblématiques et bien sur son histoire captivante et pleine de surprises.

Le village comporte ses artisans également. On suit ainsi la vie des différents protagonistes selon plsueiurs point de vue.© 2009 Kaoru Mori
Amir Hargal, jeune fille de 20 ans vient de faire un long voyage depuis son village natal afin de rencontrer son future marie, Karlux Eyhon, jeune homme de huit ans son cadet. Cet échange entre villages était courant dans un passé pas si lointain puisque l’histoire prend place au milieu du XIXe siècle. Amir se révélera être une excellente épouse. Doué dans de nombreux domaines et notamment la chasse ce qui est peu courant pour une femme. Elle est également attentionnée et son caractère fort lui permet de s’acclimater rapidement à sa nouvelle vie, loin de son village de naissance. Malheureusement, le clan d’Amir finit par changer d’avis. En effet, celle-ci devra être mariée à un autre clan qui offre des relations plus avantageuses avec sa famille. Mais la nouvelle famille d’Amir, notamment la doyenne, ne l’entend pas de cette oreille et refuse de la laisser partir.

Amir fait partie de la famille maintenant.© 2009 Kaoru Mori
Cette histoire révèle énormément de choses sur la condition des femmes dans cette partie du globe. De leur statut à part servant de monnaie d’échange, elles peuvent cependant se révéler extrêmement forte et ambitieuses au fil des années au point de devenir une maîtresse de maison respectée pour ses capacités et non son simple statut. Kaoru Morie nous explique dans la postface qu’elle s’est beaucoup documentée pour écrire cette histoire, et après avoir refermé ce premier tome, on ne peut absolument pas douter de son investissement personnel. Tout est minutieusement préparé et sonne juste, que ce soit au niveau des situations comme des détails matériels. Au départ, elle souhaitait simplement dessiner de beaux bijoux, de belles étoffes, des vêtements somptueux, des tapis resplendissants puis au fil des recherches et de la documentation emmagasinée, l’histoire de  » Bride Stories  » est née. Du coup, les vêtements d’Amir sont détaillés à l’extrême. Chaque broderie, chaque parure, chaque bijou sont dessinés avec un soin rare pour un manga. Mais toute l’énergie de Koru Morie ne passe pas que dans les détails vestimentaires d’Amir, les autres protagonistes, les décors, les bâtiments, les animaux sont également travaillés avec grand soin. Tout ce qui est présenté dans ce live a son importance et est traité de manière égale, avec une justesse rendant crédible chaque passage. Peu de shôjo ou de shonens ont ce souci du détail, en général, on retrouve cette finesse dans les mangas plus adultes à l’histoire plus torturée ou résolument destinée à un public mûr.

Seule scène de nudité partielle. Rien de bien choquant. Ce titre est réellement adapté à tous les publics. © 2009 Kaoru Mori
Ici, aucune scène équivoque, même s’il est question de mariage, d’enfant à naître et autre relation conjugale, tout est expliqué avec délicatesse sans voyeurisme, mais avec un naturel ne prêtant pas à polémique. L’histoire sait alterné les scènes dynamiques avec des moments plus paisibles, comme dans la vraie vie. Quand le besoin de se nourrir se fait sentir, Amir part chasser un Lapin, chevauchant les plaines et bandant son arc avec dextérité. S’en suivent la préparation du repas et le souper ou se retrouve toute la famille. Tranche de vie d’un quotidien inconnu pour nous citadins, mais encore bien réel pour de nombreuses peuplades. Quand il faut rendre visite à un parent proche resté nomade, c’est à cheval que le voyage se fait naturellement. C’est ce déroulé, tout en simplicité et ce témoignage empreint de réalisme qui rend ce manga captivant.

Scène de bonheur simple, s’occuper du troupeau, vivre en plein nature … © 2009 Kaoru Mori
Amoureux de l’Asie traditionnelle, des histoires romantiques, des paysages à perte de vue,  » Bride Stories  » est fait pour vous. L’âme d’explorateur sommeillant en chacun de nous sera comblée par ce récit euphorisant, sortant des sentiers battus. Cure de joie et de bonne humeur en compagnie de gens simples, sachant vivre et apprécier leur quotidien : un grand bol d’aire pure.
Gwenaël JACQUET

 » Bride Stories  » T1 par Kaoru Morie
Édition Ki-oon (7,50€)
(1) A l’occasion de Japan Expo du 30 juin au 3 juillet 2011, les éditions Ki-oon ont prévue une exposition de planches et d’illustrations originales de l’auteure. En parallèle, un reportage vidéo donnera des explications sur sa manière de réaliser une illustration du croquis préparatoire jusqu’au rendu final.