D’objet de répulsion, elle va toutefois devenir sujet d’adoration, faisant tourner la tête de tous les mâles de la région : elle va aussi se transformer aussi sur le plan psychologique, succombant aux envies de grandeur et de richesse…

Ayant puisé son inspiration dans un bon nombre de sources littéraires, des contes de Grimm au « Banquet » de Platon, Hubert, le scénariste (et remarquable coloriste comme on peut encore le constater ici), nous a concocté une sensible histoire, remplie de second degré, mais tout à fait lisible par un très large public : d’ailleurs, la série est pré-publiée dans l’hebdomadaire Spirou qui propose déjà le deuxième épisode ! Sa narration, parfaitement claire, permet donc une efficace accessibilité à des thèmes pourtant assez complexes ; pendant que sa construction cinématographique, pleine d’ellipses, laisse à l’imagination du lecteur la possibilité de gambader, afin de relier, au mieux, les différentes séquences entre elles.

Quant aux dessins réalisés à quatre mains par le couple qui signe Kerascoët (Marie Pommepuy et Sébastien Cosset), ils sont à la fois audacieux et stylisés, tout en étant en totale adéquation avec le côté sucré-salé de ce scénario finalement assez humoristique ! Jonglant habilement, et tout en douceur, avec des sources iconographiques aussi provocantes ou incongrues que les enluminures moyenâgeuses et les estampes japonaises, cette stylisation, notamment à travers le personnage attachant de Morue, est particulièrement réussie…
Gilles RATIER
«Beauté» T1 (« Désirs exaucés ») par Kerascoët et Hubert
Éditions Dupuis (13,95 €)