Pourtant, un soir, elle est séduite par le profil d’un nouveau prétendant : un mystérieux Noé qui insiste et « flashe » régulièrement sur la jeune femme… Or, ce dernier se révèle être un bel homme, riche, sans enfants et il semble équilibré. Léa finit donc par accepter de le rencontrer… Malgré ses évidents défauts (Noé s’avère très enthousiaste et entreprenant envers la jeune femme qu’il présente déjà comme sa femme) et ses deux inséparables amis, aussi louches l’un que l’autre, elle est irrésistiblement attirée par cet étrange séducteur… : aurait-elle fait une erreur ou serait-elle tombée sur la perle rare ?

Le premier bon point à distribuer à cette comédie sur les rencontres par Internet, qui met finalement le lecteur plutôt mal à l’aise, c’est son originalité : la relation s’instaurant entre les deux célibataires, personnages immédiatement attachants, finissant par tomber dans une sorte de folie complètement déstabilisante ! Ensuite, l’écriture pétillante de Chloé von Arx, une nouvelle venue dans le monde « cruel » du 9e art, est aussi alerte que drôle sur ce charmant roman graphique ; mais Charles Masson, le dessinateur, nous avait déjà habitué à une narration sans faille lors de ses précédents récits beaucoup plus dramatiques : donc, il est fort possible qu’il ait solidement épaulé la jeune scénariste…
Enfin, le trait séduisant et épuré du dessinateur de « Droit du sol » ou de « Soupe froide » va systématiquement à l’essentiel, sans fioritures ou décors inutiles, et est habilement mis en valeur par des bichromies aux tons beiges, jaunes ou bleus, lesquelles accentuent, d’autant plus, l’oppression provoquée par cette bluette fort bien menée !
Gilles RATIER
«L’Arche de Noé a flashé sur vous» par Charles Masson et Chloé von Arx
Éditions Futuropolis (18 €)