C’est sans aucune surprise que la 13ème compilation des aventures déjantées de la famille  » Simpson « , l’adaptation en bandes dessinées du célèbre dessin animé créé par Matt Groening, entre à la 4ème place du classement des meilleures ventes de bandes dessinées de la semaine : le 1er tirage de ce  » Simpson sous les projecteurs « , aux éditions Jungle, étant de 120 000 exemplaires !
Depuis quelques temps, les éditions Marabout -une filiale d’Hachette Livres- se sont fait remarquer par leurs recueils de bandes dessinées d’auto-dérision, la plupart du temps issus des blogs (en rajoutant, le plus souvent, de nombreux dessins et planches inédits) ; ainsi, après Margaux Motin, c’est au tour de Maureen Wingrove dite Diglee de connaître les honneurs du « Top 15 BD » (hors mangas), en déboulant à la 13ème place ! Cette chronique tendre et drôle d’une jeune femme moderne de vingt-trois ans, avec ses trois chats, une soeur dingo, un chéri roux, un blog (http://diglee.com) et trop de cellulite, a été tirée à 10 000 exemplaires.
Donc, alors que les curieux retours (constatés lors de notre dernier « Zoom sur les meilleures ventes ») du 6ème  » Passagers du vent « , du 5ème  » Lou !  » et du 1er volet de  » Lanfeust Odyssey  » ont été évacués (ces départs étant accompagnés par ceux du 2ème  » Rani  » et du 9ème  » Litteul Kévin « ), notre « Top 15 BD » (hors mangas) revient à une certaine normalité : celle qui consiste, dans une période de début d’année, à l’omniprésence des « blockbusters » parus pendant les précédents mois ; « best-sellers » dont l’accumulation sur le dernier trimestre (avec  » Joe Bar Team « ,  » Blake et Mortimer « , «  Largo Winch « ,  » Lucky Luke « , «  Blacksad « , «  Le Chat « ,  » Thorgal « ,  » Le Petit Spirou « ,  » Trolls de Troy « ,  » Les Blagues de Toto « ,  » Yoko Tsuno « …, pour ne citer que ceux qui sont encore présents dans notre hit-parade hebdomadaire) a permis de rééquilibrer l’économie générale de la bande dessinée.
Dans le n°849 de Livres Hebdo, largement consacré à notre secteur favori, Fabrice Piault et Anne-Laure Walter affirment qu’ « Après quinze ans d’un essor sans précédent, la bande dessinée retrouve un rythme d’évolution plus proche de la moyenne du marché. Les chiffres restent bons mais, sur fond de crise en librairie, le secteur fait face à une surproduction relative, au plafonnement des ventes de mangas et à un net ralentissement des ventes du fonds. ». En effet, selon Ipsos, les ventes en volume auraient perdu 5,7% et les ventes en valeur auraient reculé de 2,0%, le marché de la BD n’arrivant à se maintenir en valeur (+4,4% en euros courants) que grâce à l’augmentation régulière du prix moyen des albums.
Un tout petit peu plus optimiste, l’institut GfK constate, quant à lui, que, sur un marché du livre stable en 2010, celui de la bande dessinée est en léger recul en volume par rapport à 2009 (-0,9% au total, dont -5,3% pour les mangas) et en hausse de 3% en terme de chiffre d’affaire : soit 39 millions d’albums vendus pour un chiffre d’affaire de 400 millions d’euros. Ainsi, malgré quelques différences, le panorama général des deux instituts de sondage est, cependant, assez similaire : et, finalement, il n’y a pas de quoi s’affoler ! D’autant plus que le chiffre d’affaires réel des éditeurs ne se limite pas aux ventes des seules nouveautés en librairies mais aussi aux ventes directes, à celles par correspondance et à l’étranger, sans parler des droits dérivés ou des recettes liées à la diffusion ou à la distribution.
Bien entendu, d’autres gens, comme Xavier Guilbert du site du9.org, ont tout à fait le droit de se décarcasser pour nous asséner, a contrario (et ceci depuis quelques années maintenant), leur discours sur le déclin inévitable de la bande dessinée traditionnelle ! D’ailleurs, leurs analyses peuvent, quelques fois, se révéler assez fines ; même si, dans leurs interprétations, il y a toujours autant à boire qu’à manger… Ce qui est déplaisant, c’est leur manière de triturer tous les chiffres ou éléments mis à leur disposition (particulièrement ceux de Livres Hebdo) pour faire dire à leurs collecteurs ou auteurs autre chose que ce qu’ils ont voulu dire : comme si ces derniers n’avaient rien compris aux matériaux qu’ils avaient recueillis !
Et puis, soyons sérieux une minute : si, une fois de plus nous pouvons trouver d’excellentes pistes de réflexions dans ces examens des différentes dynamiques qui constituent le marché de la bande dessinée, leurs conclusions nous laissent quand même pantois ! Où ça la crise ? Le nombre de maisons d’éditions ou de librairies spécialisées n’arrête pas d’augmenter (et dans les rares cas où il y a dépôt de bilan, c’est plus dû à une mauvaise gestion ou à des conflits personnels qu’à un recul des ventes) ! D’ailleurs, ayant discuté avec toutes sortes d’éditeurs à Angoulême (dont les plus importants par leur taille) et avec les représentants du réseau des libraires Canal BD, il n’y a vraiment pas de quoi être inquiets : ils ont pratiquement tous fait une bonne année ! Évidemment, il y a des exceptions : on ne peut pas gagner à tous les coups ! En plus, il n’y a jamais eu autant d’auteurs qui peuvent, éventuellement, gagner encore un peu d’argent en dessinant ou en scénarisant ! Même si, là encore, tout n’est pas si rose pour tout le monde, loin s’en faut (comme nous l’avons souligné dans un précédent « Zoom sur les meilleures ventes », voir : http://bdzoom.com/spip.php?article4730) : mais il ne faut pas, non plus, généraliser !
Cependant, comme nous l’avons déjà dit, nous sommes tout à fait d’accord pour reconnaître que si gros problèmes il y a, c’est bien chez les auteurs ! Bien sûr que c’est dur de s’imposer et qu’il faut se battre sans arrêt pour obtenir quelque chose de décent ; ne serait-ce, déjà, qu’au niveau du prix à la page et du statut des auteurs (sans parler de la retraite qui risque d’être un coup terrible pour beaucoup d’entre eux)… D’où l’intérêt d’un syndicat ou de discussions fermes avec les autres partenaires du secteur !
Il faut dire aussi que l’on a fait croire à des centaines de jeunes, pendant des années, que, même si l’on ne savait pas parfaitement dessiner ou raconter une histoire, on pouvait quand même gagner sa vie avec la bande dessinée ! Pour la réussite évidente d’un Trondheim ou d’une Satrapi (des artistes véritablement autodidactes), combien de sous-Sfar, de sous-Blain, de sous-Blutch ou de sous-David B. sont venus alimenter l’immense production, peut-être pas assez sélective, du 9e art francophone, et n’ont eu d’autres succès que celui d’estime (et encore…) ? Une sélection naturelle est peut-être tout simplement en train de se faire…, et c’est certainement tant mieux (il ne faudrait quand même pas qu’elle se généralise au point qu’elle se fasse au détriment des gens qui ont véritablement du talent) : d’ailleurs, c’est peut-être ça un marché mature ! En tout cas, ce qui se passe aujourd’hui n’est absolument pas révélateur de ce que l’on appelle une crise !!!
Gilles RATIER, avec un peu de Laurent TURPIN
PS : Encore merci à Sergio Salma (scénariste, mais aussi observateur pointu et sans concession de notre milieu), à Libon (dessinateur) et aux éditions Dupuis qui nous autorisent à reprendre, chaque semaine, pour illustrer notre rubrique, quelques extraits pertinents de leur strip  » Animal lecteur  » publié, en avant-première, dans Spirou, l’hebdomadaire champion de la bonne humeur !

« TOP 15 BD »:
DU 17 AU 23 JANVIER 2011
(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

CLASSEMENT

SERIES

TITRES

AUTEURS

EDITEURS

 

 

1er

2e sem.

Survivants

T.1

Anomalies

quantiques

Léo

DARGAUD

 

 

 

 

2ème

9e sem.

Blake et

Mortimer

T.20

La Malédiction

des trente deniers

T.2

Antoine Aubin,

Jean Van Hamme

BLAKE ET

MORTIMER

 

 

 

3ème

11e sem.

Largo Winch

T.17

Mer noire

Philippe Francq,

Jean Van Hamme

DUPUIS

 

 

 

4ème

nouveau

Les Simpson

T.13

Sous les

projecteurs !

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

 

5ème

6e sem.

Trolls de

Troy T.14

L’Histoire de

Waha

Jean-Louis Mourier,

Christophe Arleston

SOLEIL

 

 

 

6ème

20e sem.

Joe Bar Team

T.7

Henri Jeanfaivre,

Patrice Perna

VENTS

D’OUEST

 

 

 

 

7ème

25e sem.

Blake et

Mortimer

T.19

La Malédiction

des trente deniers

René Sterne,

Chantal de Spiegeleer,

Jean Van Hamme

BLAKE ET

MORTIMER

 

 

 

8ème

12e sem.

Le Petit

Spirou T.15

Tiens-toi droit !

Janry,

Tome

DUPUIS

 

 

 

9ème

10e sem.

Thorgal T.32

La Bataille

d’Asgard

Grzegorz Rosinski,

Yves Sente

LOMBARD

 

 

 

10ème

8e sem.

Les Blagues

de Toto T.8

L’Élève dépasse

le mètre

Thierry Coppée

DELCOURT

 

 

 

 

11ème

15e sem.

Lucky Luke T.4

(Les aventures

de… d’après Morris)

Lucky Luke

contre Pinkerton

Achdé,

Tonino Benacquista,

Daniel Pennac

LUCKY

COMICS

 

 

 

12ème

5e sem.

Yoko Tsuno

T.25

La Servante de

Lucifer

Roger Leloup

DUPUIS

 

 

 

13ème

nouveau

Autobiographie

d’une fille gaga

Diglee

MARABOUT

 

 

 

14ème

14e sem.

Le Chat T.16

Le Chat, acte XVI

Philippe Geluck

CASTERMAN

 

 

 

15ème

13e sem.

Blacksad T.4

L’Enfer, le silence

Juanjo Guarnido,

Juan Diaz Canales

DARGAUD