UNE ANNÉE DE PUBLICATIONS EN BANDES DESSINÉES SUR
LE TERRITOIRE FRANCOPHONE EUROPÉEN :


* Production – Une nouvelle progression due à la multiplication des genres et de l’offre : 5165 livres de bande dessinée ont été publiés en 2010 -soit 5,46% d’augmentation au lieu de 2,4% et 4863 titres en 2009-, dont 3811 strictes nouveautés (contre 3599 l’année passée).
* Évaluation – 102 séries ou rares œuvres indépendantes (contre 99 en 2009) ont bénéficié d’énormes mises en place et se sont placées parmi les meilleures ventes de livres, tous genres de livres confondus : mais les nouveaux marchés sont de plus en plus difficiles à conquérir !
* Édition – Ce sont toujours les mêmes 9 groupes (sur les 299 éditeurs qui ont publié des bandes dessinées en 2010) qui dominent le secteur en assurant 60% de la production.

* Traduction – La traduction des bandes dessinées étrangères est en augmentation : sur un total de 2094 nouveaux ouvrages (soit une progression de 203 titres par rapport à 2009), 1477 viennent d’Asie et 359 des USA.
* Réédition – Le nombre des nouvelles éditions, compilations et intégrales continue d’augmenter, et la qualité est plus que jamais au rendez-vous : 980, contre 892 en 2009, dont 178 œuvres datant de plus de 20 ans.
* Création – En Europe francophone, 1446 auteurs tentent de vivre de leur métier : la bande dessinée ; pourtant ils sont bien plus nombreux à publier des albums sans que ce soit leur principale source de revenus !

* Diffusion – 13 principaux diffuseurs et distributeurs permettent la mise en place des albums de bande dessinée en librairie, mais le secteur ne se limite pas à ces circuits puisqu’il n’y a jamais eu autant de festivals, de spectacles et d’expositions dans de prestigieux espaces culturels qu’en 2010 !
* Prépublication – La bande dessinée est de plus en plus présente dans les journaux et magazines (quel que soit le sujet traité), et il y a encore 68 revues spécialisées.
* Mutation ? – Numérique, Internet, « média-mix »… : des marchés balbutiants qui prennent forme et modifient les habitudes des acteurs d’un secteur toujours source d’inspiration pour les autres moyens d’expression…

N.B. : la moindre utilisation de ces données ou d’une partie d’entre elles doit être obligatoirement suivie de la mention : Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) ; sachant que Marielle Python-Bernicot s’est occupé de l’édition numérique, Marc Carlot des sites Internet consacrés au 9e art, Raphaëlla Barré des blogs bandes dessinées, Manuel Picaud des festivals invitant des auteurs BD et Ariel Herbez de lister les parutions suisses.
Cliquez ici pour télécharger l’intégralité du rapport avec ses annexes
ou sur http://www.acbd.fr
Merci à Sergio Salma, à Libon et aux éditions Dupuis qui nous ont autorisé à reprendre quelques extraits pertinents du strip  » Animal lecteur  » publié, en avant-première, dans Spirou et dont le tome 2 sortira pour le prochain festival d’Angoulême, pile dans un mois !