Si on vous dit, en plus, que « Les Vacances de Marcel » invite également à un parrainage d’enfant (les héros vont passer le reste de leurs vacances à récolter des fonds pour sauver un gosse qu’ils ont vu mourir de faim à la télé et, à la fin de l’ouvrage, le lecteur aura aussi la possibilité d’être un parrain pour de vrai : www.compassion.ch), le tout dit avec humour et poésie et sans le moindre moralisme, il y a vraiment de quoi être intrigué…

Enfin, si on découvre, par dessus le marché, que l’auteur, l’insolite jurassien Alain Auderset, a déjà eu trois prix à Angoulême et trois aux USA, alors que la plupart des spécialistes du 9ème art l’ignorent malgré les déjà vingt ans de métier qu’il a derrière lui, qu’il travaille dans un atelier fantastique (une ancienne église transformée en jungle luxuriante et qui est devenue l’un des plus grands lieux de création de bande dessinée en Suisse) et que cet auteur atypique a déjà vendu plus de cent mille exemplaires de ses cinq précédents albums tous autoédités, on sent que vous n’allez pas tarder à vous ruer chez votre libraire préféré pour commander ce mélange décalé de folie et de paysages idylliques, où tout respire la joie de vivre !
Vous pouvez aussi cliquer sur son site (www.auderset.com) pour découvrir cet étonnant univers servi par un graphisme très proche du dessin de presse, mais où chaque page est conçue comme une œuvre en soi…

Gilles RATIER