312 pages  réunissant une iconographie  inédite de l’auteur de Flash Gordon, de Secret Agent X9 et de Rip Kirby. En Espagne et en Italie, on peut trouver en librairie et en kiosque  une magnifique réédition du Tarzan* d’Harod Foster publié en fascicules au prix de 3,euros 95, 60 pages couleurs par volum,e éditée par Planeta De Agostini.

 

RAYMOND, Alex

États-Unis (1909-1956)

Alexander Gillespie Raymond, fils d’ingénieur, naît le 2 octobre 1909 à New Rochelle (New York). Après ses études au Grand Central School of Art, il fréquente, en 1930, le studio, de Russ Westover, l’auteur de Tille the Toiler qui habite près de chez lui. Il est fasciné par le métier de dessinateur et décide qu’il sera dessinateur lui aussi. À la mort de son père, il est obligé de trouver un emploi à Wall Street, car il est l’aîné d’une famille de cinq enfants. Après le crash financier de 1929, il se tourne vers son vieil ami Russ Westover, dont il devient l’assistant. En 1920, pour vingt dollars la semaine, il assiste les jeunes frères Lyman et Chic Young sur Tim Tyler’s Luck pour lesquels il dessine, entre 1932 et 1933, les premières aventures et Blondie tout en continuant à aider Russ Westover. Lyman Young le présente à Joe Connolly, le président du King Features Syndicate, et Alex Raymond rejoint le staff de K.F.S. Cette même année, il signe un contrat avec le King pour une planche dominicale qui présente Flash Gordon et Jungle Jim, et une bande quotidienne écrite par Dashiell Hammett, l’auteur de The Maltese Falcon, Secret Agent X-9, qui paraissent en 1934 et ont immédiatement un grand succès. Ayant trop de travail, l’année suivante il est obligé d’abandonner X-9, continue la planche dominicale jusqu’en 1944, puis la laisse à Austin Briggs, qui est déjà l’auteur des bandes quotidiennes de Flash Gordon, pour s’engager dans l’armée. Au retour de la guerre, le Major Raymond crée son dernier personnage, Rip Kirby, gentilhomme, détective et ex-marine. Le succès le consacre définitivement parmi les plus grands dessinateurs de comic strips de tous les temps et la mort, survenue à Westport, Connecticut, au cours d’un accident de la route, dans la voiture de sport de Stan Drake, le 6 septembre 1956, le surprend au faîte de sa gloire.

 

FOSTER, Hal

États-Unis (1892-1981)

Né le 16 août 1892 à Halifax (Canada), Harold Rudolph Foster va habiter très jeune à Winnipeg, Manitoba. Il abandonne ses études et mène une vie aventureuse entre expéditions de chasse et recherche d’or. Il revient en 1921 à Chicago et reprend ses études artistiques, d’abord à l’Art Institute, puis à la Chicago Academy of Fine Arts et enfin à la National Academy of Design. Il débute comme illustrateur et publicitaire et se construit une renommée. En 1929, on lui demande d’illustrer en bandes dessinées, Tarzan, un roman à succès. Revenu à la publicité en 1931, il accepte de dessiner la planche dominicale du héros de Burroughs. En 1937, il abandonne Tarzan à Burne Hogarth et propose une histoire à lui, Prince Valiant, qui plaira immédiatement, grâce à la splendeur des dessins et à la richesse de l’intrigue. Mise à part une courte parenthèse avec Medieval Castle, bande qui en 1944-1945 complétait la planche dominicale de son héros, Foster se consacre aux aventures de Prince Valiant jusqu’en 1971, lorsqu’il confie les dessins à John Cullen Murphy, tout en assurant les textes jusqu’à ses derniers jours. Claude Moliterni

 

 * Précédemment publiée par NBM aux Etats-Unis.

 

Adventure House

914 Laredo Road

Silver Spring, MD 20901-1867

On peut trouver quelques exemplaires à 59 euros chez Album à Paris