DUPUY, Philippe et BERBÉRIAN, Charles

Né à Sainte-Adresse (France) le 15 décembre 1960, Philippe Dupuy commence sa carrière de dessinateur en 1980, dans la revue Aïe !  Né à Bagdad (Irak) le 28 mai 1959, Charles Berbérian s’oriente rapidement vers la bande dessinée, après des études à l’École des beaux-arts de Paris.

Les deux hommes publient quelques planches  pour divers fanzines, avant de se rencontrer en 1983 dans les locaux de P.L.G.P.P.U.R. (« Plein la gueule pour pas un rond »), un fanzine d’information sur la B.D., auquel ils sont tous deux associés. Leurs destins professionnels ne vont plus, dès lors, n’en former qu’un seul sauf à de très rares exceptions, les deux auteurs signant depuis toutes leurs œuvres à « quatre mains ». Dans un style humoristique, graphiquement clair, ils développent ensemble des chroniques douces-amères, conjuguant subtilité et recul. D’abord dans Fluide Glacial où, en 1984, ils élaborent quelques courts récits de Red, Basile et Gégé, recueillis sous le titre Graine de voyous par les éditions Audie en 1987. Ils narrent également dans Fluide Glacial les bonheurs et malheurs quotidiens de la « rondouillette » Henriette, qu’ils font partager au lecteur à travers son journal. Le Journal d’Henriette fait l’objet de deux albums aux éditions Audie (1988), puis d’un troisième publié sous le label Humanoïdes Associés (1991). Un label qui recueille par ailleurs, dès 1991, les aventures sentimentales de Monsieur Jean, le personnage phare des deux auteurs apparu dans Frank Margerin présente La fête en janvier 1989 (Humanoïdes Associés) et développé dans Yéti à partir de 1990. En 1996, Henriette fait sa réapparition dans le mensuel Je Bouquine et en recueils aux Humanoïdes Associés à partir de  1998.

Parallèlement à ces personnages récurrents, Dupuy & Berbérian font vivre Le Petit Peintre, en 1985, chez l’éditeur Magic Strip, dans la collection « Atonium », réalisent Klondique, pour les éditions Milan en 1989, et Le Chat bleu, en 1990, aux éditions Comixland. Par ailleurs, en 1987, ils élaborent le portfolio Chantal Thomas pour les éditions Lagarde, illustrent aux éditions La Sirène Le Guide de l’environnement , aux éditions Syros, La traversée de Londres, de Paul Thiès et, de nouveau pour la Sirène, Tout n’est pas rose, sur des textes de Rozenblat, en 1994. Ils participent aussi à diverses campagnes commerciales, comme la réalisation de planches identifiant les problèmes techniques rencontrés par les abonnés d’une chaîne de télévision à péage française. Dupuy & Berbérian sont également très proches de l’Association, regroupement de jeunes dessinateurs indépendants et maison d’édition alternative. Ils y publient Les héros ne meurent jamais, en 1991, un recueil de leurs premières histoires réalisées en commun, ainsi que le Journal d’un album, en 1994, qui raconte, dans un style graphique lâché, la conception au jour le jour du troisième tome de Monsieur Jean. A partir de 1996, ils s’engagent également dans la réalisation de Carnets, recueils d’illustrations de voyages, proposés aux éditions Cornélius. Ils élaborent ainsi New York (1996), Barcelone (1999) ou encore Lisbonne (2001). A partir de 1998, Dupuy & Berbérian prennent des responsabilités éditoriales au sein de la collection de romans graphiques Tohu-Bohu des Humanoïdes Associés dans laquelle ils publient, en 2000, un Hors Série de Monsieur Jean, La théorie des gens seuls. La même année, paraît aux éditions Albin Michel, Trénet illustré, un recueil de chansons illustrées du célèbre artiste. L’année suivante, sort aux éditions Cornélius Le petit garçon qui n’existait pas, un conte plutôt sombre sur l’enfance signée d’Ana Rozen et dont Dupuy & Berbérian réalisent les dessins d’accompagnement. 

Monsieur Jean et Henriette rejoignent les éditions Dupuis en 2003 où s’y développent la suite de leurs aventures.

En 2005, Philippe Dupuy publie, seul, Hanté aux éditions Conélius, récompensé par le Prix du meilleur album à Angoulême 2006.

Fin 2007 sort le long métrage cinématographique Ce soir, je dors chez toi, d’Olivier Barroux, librement adapté des Aventures de Monsieur Jean.

En janvier 2008, Dupuy & Berbérian publient dans la collection Aire Libre des éditions Dupuis Un peu avant la fortune, sur un scénario de Jean-Claude Denis. Un peu plus tard dans l’année sortira le recueil Bienvenue à Boboland, compilant les courts-récits parus dans le magazine Fluide Glacial

Après le Grand Boum de Blois en 2004, ils reçoivent le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2008.

 

Laurent Turpin