Le début : Mifa et les autres orphelins réalisent un rêve qui leur était jusqu’ici inaccessible : vivre à Golden City. Banks, de son côté endosse à nouveau ses fonctions de président. Mais le répit n’est que de courte durée. L’enlèvement du professeur Seed ne laisse rien présager de bon. Qui plus est, les dirigeants de la ville exigent la démission de Banks à quelques heures d’un événement sans précédent à Golden City.

 

 

 

Notre avis : Premier tome du deuxième cycle de « Golden City », « Les enfants perdus » démarre sur les chapeaux de roue et replonge immédiatement le lecteur dans l’univers qu’il affectionne. S’il lève le voile sur les relations entre Mifa et les orphelins, ce n’est que pour mieux introduire de nouveaux personnages et relancer de nouvelles intrigues. Les charmes de l’univers et de l’ambiance créés par Daniel Pecqueur (au scénario) et Nicolas Malfin (au dessin) opèrent donc toujours et on ne saurait que conseiller à ceux qui ne connaissent pas cette excellente série de la découvrir, d’autant plus que les éditions Delcourt proposent actuellement l’intégralité du premier cycle à prix réduits, à travers deux packs de trois albums pour le prix de deux (25,80€ au lieu de 38,70€). Plus d’excuse !  LT

 
Delcourt 12,90€