L’album, dont l’action se situe au XVIIe siècle, raconte d’abord l’histoire du naufrage du navire de la Compagnie des Indes occidental,s le Batavia. Mais le vrai objet du récit reste de présenter le devenir moins connu des survivants et de la société totalitaire qu’ils ont développée. Plus qu’un récit d’aventures, Jéronimus apparaît donc bien comme une réflexion sur l’exercice du pouvoir et les excès qu’entraîne son exercice. Un récit fascinant superbement dessiné.

Joël Dubos

Cliquez sur l’appareil photo pour découvrir les planches