Au lieu de s’enferrer dans une mise en page classique et de traiter l’aventure du Casabianca, comme certains ont dessiné des récits historiques, il a opté pour une narration où il fait intervenir un vieil homme, peut-être le dernier survivant de cette aventure  qui vit avec ses souvenirs. Celui-ci tient un ouvrage serré sur son coeur Mémoires d’un sous-marinier- 1942-45  par Antoine Guidicelli. C’est lui Guidicelli qui l’a écrit. Sur la place Saint Nicolas, à Bastia, est dressé  le kiosque du sous-marin Casabianca. Il raconte à un jeune Dieter son aventure…

C’est le début d’une glorieuse aventure, très fidèlement rela­tée par Rückstülh. Les missions secrètes sur les côtes de Corse se succéderont jusqu’à la libération de l’île. Frappée du sceau de l’héroïsme le plus pur, une des plus belles pages de l’Histoire de la Marine nationale vient d’être écrite. Puis ce sera la bataille du col de Teghime entre les forces françaises et la division « Das Reich »

Arrive Corsu, le héros de Rücktühl, personnage récurent de la série qui a le don de faire revivre le passé (1) qui apporte à son tour sa part d’information. On apprend la provenance du nom donné à ce sous-marin. Lors de la bataille navale d’Aboukir, Le vaisseau amiral Orient commandé par l’Amiral De Brueys et symbole de la légende de la famille de Casabianca. Les navires français sont détruits un par un. L’amiral  agonise mortellement .Luce de Casabianca prend le commandement mais sous le feu des canons , l’Orient explose…C’est ainsi que Luca et son fils Giocante de Casabianca entrent dans la légende.

Rücktühl a un véritable  sens de la narration et son somptueux travail graphique est accompagné par des couleurs qui respirent le ciel de la Méditerranée.

Claude Moliterni

1)Le mazzérisme se pratique essentiellement en Corse. Il remonte probablement à une période plus ancienne que la religion mégalithique, celle du peuple de la chasse et de la cueillette. Le lien mystique entre le mazzeru et sa victime fait écho à celui qui devait exister entre le chasseur prénéolithique et sa proie. Il offre ainsi de nombreux points communs avec le chamanisme. Il est significatif que les autorités religieuses interdisaient aux prêtres d’aller à la chasse. Là où le mazzérisme a survécu le plus longtemps est précisément là où les chasseurs sont les plus nombreux !

 

Eric Ruckstuhl est né en 1957 à Dijon. Après obtention d’un bac artistique, il entre aux beaux arts. Il commence à réaliser des dessins de presse dans «Les Dépêches» et le «Bien public», ainsi que des dessins publicitaires. Il obtient ensuite le prix de la Poste au festival d’Angoulême, avant de commencer des dessins érotiques aux Editions Rombaldi. Quelques temps après, il signe un contrat chez Soleil pour une BD intitulée «Grimaud». Mais c’est en 1993 qu’il se révélera en Corse, aux Editions Albiana, avec Ghjuva (ou le Secret de la Restonica). Chez DCL, il proposera ensuite Corsu, le Chasseur d’éclaircies nocturnes, puis La Confrérie des ombres. En 2007 il sort son dernier tome d’une série de 5 albums : « Casabianca » au salon du livre à Paris.

 

Editions DCL.  BP 903 Ajaccio Cedex 9

Tel : 04 95 22 53 53

12,50 euros