400 PAGES DE BANDE DESSINÉE
ET DE DESSIN

NUMÉRO SPÉCIAL ÉTÉ 2007
………………………………………………………………………………………………………………………………….


C’est en effet dans une configuration très différente que nous retrouverons, à la rentrée, le tonique mélange qui caractérise nos publications hebdomadaires, cette collision créative de bande dessinées anciennes et d’histoires tellement récentes qu’elles ont été « captées » par nos soins avant même leur publication sur papier…

BIX BEIDERBECKE de Grégory ELBAZ – épisode 1
Récit à paraître chez Nocturne, dans la collection BDJAZZ.
Fruit
d’un extraordinaire travail d’immersion dans la vie et la poétique du premier grand jazzman blanc, ce « Bix Beiderbecke », signé par Grégory ELBAZ.
Un très grand moment de bande dessinée contemporaine que nous sommes ravis de présenter en avant-première. La suite dans notre grand numéro de rentrée.

COLIBRI, de Guillaume Trouillard – épisodes 3 et 4
Récit à paraître aux Editions la Cerise.
Le Colibri
de Guillaume Trouillard est traversé par de fulgurantes trajectoires graphiques qui nous laissent sidérés. C’est à la fois déstabilisant et tout à fait familier – la marque d’une oeuvre qui touche sa cible en plein coeur.

YO GRINGO ! de Remi Cramé épisode 2
Il y a des histoires comme ça, qui ont l’air de s’écrire toute seule, comme des empreintes de pas toutes fraîches sur le sable d’une plage, des traces qu’il suffit de suivre, pour rencontrer la personne qui les a laissées. Et puis on se rend compte que l’histoire doit être lue dans l’autre sens, que c’est le dessinateur qui court après son autre lui-même, celui qui l’attend de l’autre côté de la page.

CHROMA COMICS – 5 récits
WET CLOUD d’Adrien Demont / LONG JOHN d’Harald / LA METAMORPHOSE de Charles Duchesne / LE PETIT TORPILLEUR de Matheo / A SPICY DELIVERY de Thomas Perrodin.
Produits par un collectif de jeunes auteurs ( tous inscrits en troisième année à l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême), ces trois livres, publiés sous le label Chroma Comics, étaient conçus pour servir trois palettes de couleurs différentes.
Nous en avons extrait cinq d’histoires complètes, pleine de fougue et d’invention qui permettent de se faire une idée des images et des textures qui hantent la jeune génération montante.

FLASH GORDON 1936-1937
En 1936-37, le pinceau d’Alex Raymond atteint, dans les jungles de la planète Mongo, son premier niveau d’ébullition, une première orbite baroque toute en trajectoires serpentines et en lignes de forces kinesthésique.
Ce portfolio graphique revient sur les années folles d’une série qui nous a donné quelques unes des illustrations les plus élégantes de l’histoire du « pulp » en BD.

ALLY SLOPER 1886
William G. Baxter signe une bonne partie des images de couvertures de l’année 1886 d’Ally Sloper’s Half-Holidays, un magazine anglais extraordinairement populaire, le premier à s’être entièrement consacré aux aventures d’un même personnage de bande dessinée et de son entourage habituel.

ULK 1901
En prévision de l’ouverture du futur Musée du 9e Art en ligne et de sa grande bibliothèque virtuelle, voici quelques échantillons d’un illustré allemand qui se signale surtout par la présence en son sein du grandissime Lyonel Feininger.

RUBINO 1931-1932
Quelques pages pimpantes et folâtres du grand Rubino, en attendant un hommage plus consistant. Question, surtout, de ne pas oublier l’un des premiers artistes européens à avoir emboîté le pas aux Peter Newell, Winsor McCay, Gustav Verbeck, Harry Grant Dart et autres spécialistes américains de la bande dessinée absurde et onirique.

THE COMIC ART MUSEUM
………………………………………………………………………………………………………………………………….

POUR LA RENTREE D’ OCTOBRE, CRÉATION D’UN « MUSÉE DU 9e ART/COMIC ART MUSEUM » EN LIGNE
Depuis huit ans, Coconino Classics découvre d’innombrables trésors oubliés de la bande dessinée, de l’illustration et du cartoon, tout en s’intéressant à l’ensemble des genres auxquels se sont essayés les principaux auteurs du passé.
Peu à peu, un panorama inédit a émergé, qui méritait bien son propre musée en ligne : un « Musée du 9e art » ou « Comic Art Museum », qui ouvrira ses portes dès la rentrée d’octobre.

Le Musée du 9e Art / The Comic Art Museum : un chaînon essentiel pour comprendre la civilisation contemporaine de l’image…
Loin de se cantonner à une définition restreinte et formelle de la bande dessinée, le Musée du 9e Art veut porter sur son histoire un « regard de dessinateur », qui s’emploiera à révéler la variété des formes et des genres pratiqués par les artistes graphiques, qui de tout temps ont toujours voyagé entre des catégories arbitrairement fermées, et fait circuler, d’un genre à l’autre, leurs intuitions, leurs fulgurances et leurs idées.

CM