Il y a quelques années j’avais fait sa connaissance et il m’avait invité au Festival Méditerranéen de Bordj El Kiffan. Depuis, nous ne nous étions que peu quittés, nous retrouvant au Festival Télébédéciné d’Ajaccio, à Oltremare, à Naples, ou encore au Festival de bande dessinée de Tunis. En 2003, à Roma Cartoon, il avait reçu le Yellow Kid du meilleur dessinateur de l’année. Sid Ali était un homme toujours disponible, un véritable ami avec qui j’ai partagé durant de nombreuses années cet amour que nous avons de la bande dessinée. C’est aussi grâce à lui que le projet du Carrefour du 9e Art et de l’Image d’Aubenas a pu voir le jour, puisque pendant la semaine des communautés consacrée en 2006 à l’Algérie, j’ai rencontré par son intermédiaire l’équipe des affaires culturelles de cette ville. Inutile de dire que la première édition de ce festival qui aura lieu mi-juin lui sera dédiée. Adieu Sid Ali, tu vas nous manquer…
 
Claude Moliterni.
 
Pour lire la bio de Sid Ali Melouah, cliquez sur l’appareil photo.