Ce nouvel hebdomadaire, orienté «tout public», paraît tous les mercredis, depuis le 17 janvier 2007, et propose 52 pages (dont 34 de bandes dessinées) au prix de 3 euros.  La maquette du premier numéro (lequel restera exceptionnellement en vente pendant 15 jours), très classe et attractive, contient un mélange de nouvelles séries signées Didier Conrad et Wilbur (« Raj« ) ou Nicolas Barral et Tonino Benacquista (« Dieu n’a pas réponse à tout« ), une planche inédite de Florence Cestac sur ses souvenirs d’Angoulême, et la republication de « Brouillard au Pont de Tolbiac » par Jacques Tardi. Côté rédactionnel, Alain Chabat nous parle du Marsupilami, Eric Adam et Gaël Nivollet chroniquent les nouveautés et Troub’s, Conrad et Cestac se laissent interviewer… Tiré à 35 000 exemplaires, L’Intention est diffusé par les MLP et fait l’objet d’une campagne d’affichage : nous ne pouvons que souhaiter  bon vent à ce projet ambitieux et doté de la meilleure… Intention.

 

Gilles Ratier