,traces des temps en quête d’équilibre», la 3è édition de COCO BULLES, le Festival International du Dessin de presse et de la Bande Dessinée en Côte d’Ivoire se tiendra du 12 au 15 avril 2007 au Palais de la Culture à Abidjan.

Accueilli depuis sa création en 2001 par la ville historique de Grand-Bassam, le rendez-vous Ouest-Africain du 9è art se délocalise dans la capitale ivoirienne au bord de la lagune Ebrié, pour jeter au plus près de la crise sociopolitique que traverse le pays, un regard introspectif sur le témoignage que peuvent faire le crayon et la plume dans l’histoire des peuples et des sociétés en crise.

 

La précédente édition du festival en 2003, tenue à un moment tumultueux de la crise ivoirienne, a réussi à drainer 6 000 visiteurs et une cinquantaine d’auteurs et de professionnels en provenance d’Europe et d’Afrique.

 

Après la Suisse en 2003, la Belgique, terre natale de « Tintin », « Luky Luke », « Les Schtroumpfs »… mais aussi des célèbres et intemporels caricaturistes Rops, Royer et Kroll, est retenue comme le pays invité d’honneur de cette 3è édition avec une dizaine d’auteurs et d’éditeurs renommés, mais aussi de représentants d’institutions.

 

Pôle régional d’intégration culturelle et économique, COCO BULLES offre en Afrique, un marché panoramique de la littérature dessinée et de la production graphique en générale. L’exposition commerciale du festival consacrée aux publications, services et produits de la filière permettra encore aux opérateurs ainsi qu’au public, de fructueux moments d’échanges et d’affaires.

 

Autour du thème du festival, est prévue une exposition artistique de plus d’une centaine de planches de bande dessinée et de dessin de presse en cinq volets spécifiques ; des ateliers, conférences et tables rondes qui enrichiront plus d’un.

 

En outre, les ateliers créatifs pour enfants, lecture de BD, séances de cinéma, marionnettes et jeux interactifs achèveront de passionner le public jeune, chaque fois plus nombreux.

 

Bien sûr, l’une des attractions qui fait de COCO BULLES une véritable fête populaire, son « Village Maquis », qui mêle de nuit comme de jour, gastronomie, concerts, spectacles de contes et d’humour, aura droit de cité à cette période très ensoleillée de l’année. Le village sera dressé cette fois sur une surface de près de 1500 m² jouxtant le bord lagunaire du palais de la Culture.

 

Si vous cherchez à confronter vos expériences avec vos pairs au Sud; à vous assurer une bonne visibilité au détour d’un événement médiatique ; si vous souhaitez nouer des contacts privilégiés et vous ouvrir des marchés nouveaux en direction de l’Afrique, ou depuis le continent noir vers l’occident, nul doute que vous tenez-là une occasion exceptionnelle. C’est pourquoi, nous vous invitons à réserver dès à présent votre stand et figurer ainsi au rang de nos prestigieux exposants.

 

Si par contre, vous souhaitez vous associer à l’événement au titre de partenaire, de bailleur de fonds ou de simple bienfaiteur, vos offres sont les bienvenues !Prenez contact avec Olvis Dabley, le directeur du Festival.

 

04 BP 3080 Abidjan 04 – Côte d’Ivoire / Tél (225) 21 56 44 47 / 07 26 70 17 / Mél : olvisd@yahoo.fr

 

 

 

COCO BULLES

3e édition

 

                                Organise

 

Regards 9

Concours International de Bande Dessinée

et Dessin de presse

                      Du 1er Décembre 2006

au 30 Février 2007

 

 

Thèmes :

 

* BD : « L’enfance et l’esclavage des temps modernes »

* Dessin de presse : « L’Afrique et la ruée vers le Nord »

           1er Prix BD : « 900 Euros, 1Trophée    et 1 Invitation au festival »

 

1er Prix DP: « 600 Euros, 1 Trophée et 1 Invitation au festival »


 

REGLEMENT GENERAL


Chapitre I : Contexte – Création

                    Dénomination

 

Article 1 : Du 12 au 15 avril 2007, la Côte d’Ivoire abritera à Abidjan, la 3e édition de COCO BULLES, le Festival International du Dessin de presse et de la Bande Dessinée.

 

Article 2 : Ce festival est composé de plusieurs événements spécifiques dont des expositions d’œuvres, de produits, matériels et services, des dédicaces, des ateliers et conférences, des spectacles de musique, cinéma, d’humour et de marionnettes, des soirées de contes et de cinéma.

 

Article 3 : Dans le cadre des manifestations, est lancé un concours international de bande dessinée et de dessin de presse dénommé « REGARDS 9 ».

 

Chapitre 2 : Objectifs

 

Article 4 : Ce concours qui a pour intérêt d’élargir l’audience du festival, vise les objectifs suivants :

-Vulgariser le dessin de presse et la bande dessinée en Afrique.

-Détecter et encourager des talents de par le monde.

-Constituer et renfoncer le patrimoine du festival par la collecte d’œuvres de qualité aux fins d’expositions et autres publications.

 

Chapitre 3 : Participation – Thème –  

                      Sélection

 

Article 5 : La participation au concours est gratuite et ouverte à tous les dessinateurs et scénaristes d’origine et de la diaspora africaine sans distinction d’âge ni de niveau.

 

Article 6 : Le concurrent peut participer à plus d’une discipline et présenter plus d’une œuvre. Il est également libre d’utiliser la technique de son choix ; Etant donné que l’œuvre devra être conforme au thème imposé et refléter une certaine originalité.

 

Article 7 : À chaque édition du concours est proposé un thème par discipline. Les thèmes de la présente édition sont :

– « L’enfance et l’esclavage des temps modernes » pour la bande dessinée, traitant de l’exploitation abusive des enfants.

« L’Afrique et la ruée vers le Nord » pour le dessin de presse, traitant de l’émigration galopante des africains vers les pays développés.

 

Article 8 : Toutes les œuvres devront respecter le format unique A3 (29,7×42) vertical, être réalisées sur du papier rigide sans être contrecollées ni encadrées et être titrées. Pour la bande dessinée, l’histoire devra être relatée en intégralité sans excéder les (3) planches, tandis qu’une seule planche suffira par dessin de presse.

 

 

Article 9 : Le lancement officiel du concours se fera le 1er décembre 2006 et les œuvres, accompagnées des C.V de leurs auteurs, devront être uniquement envoyées (à plat et non en rouleau) par voie de poste à l’attention de M. Olvis DABLEY, 04 BP 3080 Abidjan 04, avant le 30 février, le cachet de la poste faisant foi.  

 

Chapitre 4 : Palmarès – Prix

 

Article 10 : Une trentaine d’œuvres sera sélectionnées pour être exposée au festival. Les trois meilleures par disciplines seront primées selon le palmarès suivant :

– Grand Prix BD du « District d’Abidjan » bénéficiant d’une invitation au festival avec prise en charge (transport et hébergement) et un trophée doté d’une enveloppe de 900 euros.

– 2e Prix BD du meilleur scénario sera doté d’un trophée et enveloppe de 600 euros.

– 3e Prix BD du meilleur graphisme sera doté d’un trophée et une enveloppe de 380 euros.

 

– Grand Prix Dessin de Presse du « District d’Abidjan » bénéficiant d’une invitation au festival avec prise en charge (transport et hébergement) et un trophée doté d’une enveloppe de 600 euros.

– 2e Prix Dessin de presse de l’idée originale sera doté d’un trophée et d’une enveloppe de 458 euros.

– 3e Prix Dessin de presse du meilleur graphisme sera doté d’un trophée et d’une enveloppe de 300 euros. Des diplômes seront décernés aux candidats dont les œuvres seront exposées.

 

Article 11 : La remise des prix se fera à l’occasion de la soirée de gala du festival le vendredi 13 avril 2007 à 21 heures. Les lauréats seront informés individuellement et par voie de presse.

 

Chapitre 5 : Acceptation du règlement

 

Article 12 : Les concurrents garantissent de par leur simple participation au concours, être bien les auteurs des œuvres envoyées dans le cadre du concours et déclarent qu’elles sont originales et n’empruntent pas à des œuvres préexistantes.

 

Article 13 : La participation au concours implique que les œuvres deviendront la propriété du festival, qui pourra les utiliser ainsi que le nom de leurs auteurs, à des fins publicitaires, éditoriales, promotionnelles et commerciales.

 

Article 14 : Le festival se réserve le droit d’écourter, de prolonger, de modifier ou d’annuler le présent concours si les circonstances l’exigent ou en cas de force majeur. Sa responsabilité ne saurait être engagée de ce fait.

 

 

Le Commissariat Général