…et ce problème est d’importance, car ceux qui se préparent à le fêter ( Lucca Games), n’en sont pas les créateurs. Ils s ?approprient le travail de trente années du groupe Immagine.

Le premier Salone Internazionale dei Comics s’est tenu à Bordighera  (Italie) du 21 au 22 février 1965  organisé par Romano Calisi, le deuxième  du 24 au 25 septembre 1966 à Lucca (Lucques). Au troisième (30 juin/2 juillet), toujours sous la direction de Romano Calisi, Rinaldo Traini apparaît comme vice- directeur). A partir de la sixième  année, le rendez-vous annuel est fixé du 31 octobre au 2 novembre. Rinaldo Traini devient directeur du Salone Internazionale dei Comics , del Film di Animazione e dell’ Illutrazione à la place de Romano Calisi décédé tragiquement en Afrique. Une association Immagine est créée sous la direction Rinaldo Traini où l’on retrouve les noms de  Hugo Pratt, Luis Gasca, David Pascal, Claude Moliterni, Mario Marchetti, Claudio Bertieri,Oscar Cosulich, Sergio Miucheli, Ernesto G. Laura, Rick Marshall, Alvaro de Moya, Giulio Cesare Cuccolini entre autres. Le prix Yellow Kid décerné chaque année est propriété de Immagine.

Ainsi pendant de longues années , le Salone s’est tenu à Lucca et chacun se souvient avec émotion des grands moments qui ont marqué cette manifestation, la venue de Hogarth, Lee Falk, Al Capp, Alfred Andriolaq, Will Eisner, Stan Lee, Brant Parker, John Byrne, Enrique Breccia, Bill Sienkiewicz, Howard Chaykin, Bobby London, David et Enrique Lipszyc,  Jeff Jones, Frank Hampson,Kent Willams, Art Spiegelman, Sergio Aragones,Vaughn Bodé, Al Williamson, James Steranko,, Hergé,etc.

Les auteurs français couronnés à Lucca, Mandryka, Loisel, Gigi, Moebius, Boucq, Bourgeon.

Et puis suite à différents problèmes avec la ville, Immagine a quitté Lucca pour se fixer à Rome sous le nom d’Expocartoon et devenu bi-annuel (mai et novembre).

La municipalité de Lucca décide de poursuivre la manifestation sous le nom de Lucca Games et de maintenir la date de fin octobre  comme rendez-vous annuel.

Le problème est posé, Lucca Games  a-t-il le droit de s’approprier

les trente années du Salone Internazionale dei Comics réalisées à Lucca pour fêter cet anniversaire ?

Depuis trois semaines les mails s’échangent entre les intéressés qui ne savent plus à quel saint se vouer. Pour ma part, les deux salons devraient se rapprocher exceptionnellement pour cette année, ou bien la ville de Lucca pourrait offrir à Immagine la possibilité de présenter une belle exposition rappelant ces années magnifiques qui firent sortir la bande dessinée de son ghetto. A suivre…. 

Claude Moliterni

 

PS: Quoiqu’il arrive, on devrait tous se retrouver Lucca cette année!