SUPERMAN RETURNS

Réalisateur : Bryan Singer

Acteurs : Brandon Routh (Superman) Kate Bosworth, Kevin Spacey (Luthor) Marlon Brando, Stephan Bender, Frank Lagella, James Marsden, Kal Penn, Parker Posey.

Scénaristes : Jerry Siegel, Jos DShuster, Bryan Singer, Michael Douherty, Dan Haris

Producteursd : Gilbert Adler, Jon Peters, Bryan Singer

Studio de production : Waner Bros

 

Alors qu’un ennemi de longue date, Lex Luthor, tente de l’affaiblir en lui dérobant tous ses superpouvoirs, Superman doit faire face à un problème d’un autre genre : Lois Lane, la femme qu’il aime, est partie mener une nouvelle vie loin de lui. Mais l’a-

t-elle vraiment oublié ?
Le retour de Superman sera donc ponctué de nombreux défis puisqu’il devra se rapprocher de son amour tout en retrouvant sa place au sein d’une société qui semble ne plus avoir besoin de lui. En tentant de protéger le monde qu’il aime de la destruction totale, Superman se retrouve au centre d’une aventure incroyable qui le mènera des fonds de l’océan à des milliers d’années lumière de notre galaxie

 

Les auteurs:

SHUSTER, Joe

États-Unis (1914-1992)

Né le 10 juillet 1914 à Toronto, Canada, Joe Shuster va vivre à Cleveland en 1923 et suit des cours au Cleveland School of Art où il commence une longue amitié avec Jerry Siegel, avec lequel il publie un fanzine de science-fiction, quand il est encore étudiant au Cleveland’s Glenville High School. En 1934, ils conçoivent le personnage de Superman, mais ne réussissent pas à trouver preneur dans le milieu de l’édition du comic book. Ils arrivent à vendre quelques titres par-ci par-là. Shuster dessine deux histoires pour More Fun Comics : Henri Duval et Dr Occult, un chasseur de fantômes. Suivent Federal Men, Spy, Slam Bradley, Radio Squad. Après plusieurs années de refus, les deux auteurs réussissent enfin à vendre, en 1938, à National Periodical Publications (D.C. Comics), la première histoire de Superman, publiée dans le premier numéro d’Action Comics. Le succès immédiat et la masse de publications ultérieures ne rendent pas pour autant le couple milliardaire, car ils ont cédé tous les droits pour cent trente dollars ! Après avoir produit jusqu’en 1947 et avec plusieurs collaborateurs dont Wayne Boring, Paul Cassidy, Leo Nowack, Dennis Neville et John Sikela, le premier super-héros, Shuster passe au Bell Syndicate où il réalise Funnyman, toujours avec des textes de Siegel, jusqu’à sa retraite due à une baisse progressive de la vue. Après diverses actions en justice et des pressions sur la D.C. Comics, Shuster, l’un des plus importants dessinateurs de l’histoire du comic book, a réussi à obtenir le paiement de son séjour dans une maison de retraite dans le sud de la Californie. Il meurt le 30 juillet 1992 à Los Angeles. CM

SIEGEL, Jerry

États-Unis (1914-1996)

Né le 17 octobre 1914 à Cleveland (Ohio), Jerry Siegel, grand amateur de comics et de science-fiction, publie son premier texte dans Cosmic Stories et donne vie, avec le scénariste Joe Shuster, à Superman. Mais le concept trop différent de la production du moment présenté aux différents Syndicates n’attire pas l’attention des comic editors. En 1936, les deux amis commencent une collaboration avec New Fun Comics, la future National Periodical, qui deviendra plus tard D.C. Comics. Ainsi, ils mettent en chantier pour New Fun différents personnages comme Dr Occult, Henry Duval, un bretteur français inspiré par l’acteur américain Douglas Fairbanks senior. Toujours pour le même magazine, ils réalisent Radio Squad et Federal Men pour Adventure Comics, Spy et Slam Bradley pour Detective Comics. Au début de 1938, ils arrivent à vendre la première histoire de Superman à Action Comics. Ils sont payés dix dollars la page ! La troisième année, la vente de Superman dépasse le million d’exemplaires et, au début de 1939, un million deux cent cinq mille. Suite aux différents procès intentés à D.C. Comics pour reprendre leurs droits sur la série, qu’ils avaient cédé naïvement pour une somme modique hebdomadaire, ils arriveront très tardivement à percevoir quelques royalties. Ils créent aussi, entre la fin des années quarante et le début des années cinquante, différents personnages dont Funnyman, pour Vincent Sullivan’s Magazine Enterprise. Ken Winston et Tallulah. En 1950, Jerry Siegel écrit les scénarios de Joe Yank, G.I. Joe, Kid Cowboy et Nature Boy. Il revient chez D.C. Comics pour Legion of Super-Heroes et Adam Strange. Jerry Siegel collabore avec les plus importantes sociétés d’édition comme Charlton Comics, Marvel, Archie Comics et même D.C. Il écrit les scénarios pour Mandrake et The Phantom version comic book et pour Marvel, en 1970, X-Men, Human Torch, et Kazar. Dans les années soixante-dix, il écrit des scénarios pour Disney et travaille même directement pour le studio Disney italien de Mondadori. En 1974, on le retrouve greffier dans un tribunal de Los Angeles, Californie. En 1978, devant le succès remporté par le film de Superman, interprété par Christopher Reeves, réalisé par Richard Donner, Jerry Siegel lance une campagne d’informations auprès de ses collègues afin qu’on lui reconnaisse, ainsi qu’à Joe Shuster, la paternité du personnage. Après de longues négociations, D.C. Comics leur propose une rente annuelle de vingt-cinq mille dollars et s’engage à faire figurer sur chaque comic book ou sur tout autre produit dérivé la mention : « Created by Jerry Siegel and Joe Shuster ». CM

 

Superman

Etats-Unis

1938

Joe Shuster & Jerry Siegel

Superman est un extra-terrestre venu tout enfant de la planète Krypton et doué de pouvoirs paranormaux : force prodigieuse, télékinésie, lévitation, etc. Il vit le plus souvent sous l’apparence anodine de Clark Kent, un inoffensif journaliste du Daily Planet, timide et introverti, amoureux transi de sa collègue Loïs Lane (convoitée aussi par le séduisant jeune reporter Jimmy Olsen). Portant cape et collant bleu et rouge, la poitrine orné d’un énorme S, Superman est au service de l’humanité et combat les méchants de Metropolis. Toutefois, la « kryptonite verte », provenant de la planète Krypton peut le réduire à l’impuissance. En 1959, Loïs Lane devient Super-Girl, puis se marie enfin avec Superman en 1987. Après différentes aventures plus ou moins stéréotypées, celui-ci meurt tué par une créature diabolique, Doomsday, en 1992, avant de ressusciter quelques mois plus tard.

Créé par Joe Shuster et Jerry Siegel en juin 1938, Superman remporta aussitôt un extraordinaire succès à une époque de crise économique où rêver des justiciers et autres redresseurs de torts permettait de compenser la médiocrité de l’existence. Par la suite, les grands délires oniriques et l’humour qui parsèment l’œuvre firent oublier l’idéologie conformiste sous-jacente et apprécier Superman comme une des meilleures bandes de science-fiction américaines. À noter que le magazine Superman, en quarante ans, dépassa les dix-huit millions d’exemplaires.

Prépublié dans Action Comics à partir de juin 1938, Superman sort aussi en comic books et en strips dans la presse dès 1939. Joe Shuster dessine la bande de façon conventionnelle jusqu’en 1948. Mais, le succès et donc l’industrialisation du personnage aidant, une équipe talentueuse de graphistes et de scénaristes va se constituer dès 1940 avec Jack Burnley, Wayne Boring, Al Plastino (1948), Curt Swan, John Forte, etc. En 1986, John Byrne, Joe Kubert et Dave Gibbon tentent de rajeunir le super-héros. John Bogdanove, Tom Grummet, Jackson Guice et Dan Jurgens le font mourir en 1992 avec enterrement du héros et remise d’un brassard de deuil au lecteur du comic book Superman. Puis la résurrection aura lieu un an plus tard.

En France, notre héros apparaît dans l’hebdomadaire Aventures sous le nom de Yordi en 1939. On le retrouve dans Hurrah ! en 1941 intitulé cette fois L’Homme d’acier, dans L’Astucieux (1947), Paris-Jour (1959), Télépoche, etc. En récits complets, Superman est publié dans les Aventuriers d’aujourd’hui (1938), Belles Aventures (1946), Tarzan (1949), Superman Géant (1973), Superman Poche (1976), etc. En albums, il est édité chez Williams (1973), à la Sagédition (vingt-cinq volumes de 1976 à 1985), chez Futuropolis dans la collection « Copyright » (cinq tomes de 1981 à 1988), chez Comic U.S.A. et Glénat (1988). En Belgique, il est présent dans Spirou appelé Marc, hercule moderne.

Par ailleurs, à partir de 1948, Superman est le héros de pièces radiophoniques et d’adaptations télévisées. Au cinéma, des dessins animés sont réalisés dès 1941 à la Paramount par les frères Fleischer. En film de long métrage, Superman est mis en scène par Spencer Benett et Thomas Carr en 1948, avec Kirk Allen dans le rôle principal. Trente ans plus tard, Superman the Movie est signé par Richard Donner avec une distribution prestigieuse : Christopher Reeve (Superman), Marlon Brando (Jor-El), Gene Hackman (Lex Luthor), Margot Kidder (Loïs Lane). Une suite, Superman II, sort en 1982, réalisée par Richard Lester qui tournera aussi un Superman III un an plus tard, toujours avec le même couple d’acteurs. Un Superman IV de Sidney Furie naîtra encore en 1987, mais la série sera apparemment à bout de souffle. À noter, une Super-Girl de Jeannot Szwarc avec Helen Slater et Faye Dunnaway en 1984. MD

 

 SUPERMAN AU CINEMA:

 

Superman

Metteur en scène : Spencer G, Bennet, Thomas Carr

Production : Columbia

D’après le personnage créé par Joe Shuster et Jerry Siegel

Interprètes : Kirk Alyn (Superman), Noel Neill (Lois (Lane), Tommy Bond (Jimmy Olsen), Cazrol Forman (« Spider Lady »), Jack Ingram (Driller), Pierre Watkin (Perry White),

Serial de 15 épisodes,

États-Unis, 1948

 

Atom Man vs Superman

Mise en scène : Spencer Bennet

Production : Columbia

Interprètes : Kirk Alyn (Clark Kent/Superman), Noel Neill- (Lois Lane), Lyle Taboit (Luthor), Tommy Bond (Jimmy Olson), Pierre Watkinn (Perry White), Jack Ingram (Foster)

Serial de 15 épisodes,

États-Unis, 1950

 

Superman and the Mole Man

Metteur en scène : Lee Sholell

Interprètes : George Reeves, Phyllis Coates

États-Unis, 1951, 58′

 

Superman rues again

Metteur en scène : Thomas Carr

États-Unis, 1954, 60′

 

Superman peril

États-Unis, 1962, 62′

 

Its’a Bird, It’s a Plane, It’s Superman

(Comédie musicale)

Scénario : David Newman et Robert Benton

Musique et chansons : Lee Adams

Interprète : Bob Holiday

Etats-Unis, 1966

 

Superman

Metteur en scène : Richard Donner

Interprètes : Christopher Reeves, Margot Kidder, Gene Hackman.

États-Unis, 1978, 120′

 

Superman Il

Metteur en scène : Richard Lester

Interprètes : Christopher Reeves Margot Kidder

États-Unis, 1980, 126′

 

Superman III

Metteur en scène : Richard Lester

Interp^rètes : Christopher Reeves, Annette O’Toole, Richard Prior

États-Unis, 1983, 123′

 

Superman IV, the Quest of Peace

Metteur en scène : Sidney J. Furie

États-Unis, 1987, 90′

 

Superman

(Série d’animation)

Production : Famous Studios

Distribution : Paramount

Mise en scène : Max et Dave Fleisher

Interprète : Elliot S. Maggin (voix)

 

Superman, Dave Fleisher, 1941

Superman Billion dollar limited, Dave Fleisher, 1942

Supermanin Electric Earthquake, Dave Fleisher, 1942

Superman inn terror of the Midway, Dave Fleisher, 1942

Superman in the Artic giant, Dave Fleisher, 1942

Superman inn the Bulleters, Dave Fleisher, 1942

Superman in the Volcano, Dave Fleisher, 1942

Superman in the Mgantic telescope, Dave Fleisher, 1942

Superman inn the Japoteurs, Seymour Kneitel, 1942

Superman in the mechanical monsters, Seymour Kneitel, 1942

Superman in the agent secret, Seymour Kneitel, 1942

Superman in the mummy strikes, Irvin Sparber, 1943

Superman in snowdown, Irvin Sparber, 1943

Supermann in Jungle Drums, Dan Gordon, 1943

Superman in the eleventh hour, Dan Gordon, 1943

Superman inn the destruction inc.

Superman inn the undergroiund World

Etats-Unis, 1941 à 1943.

CM