Visualisez les photos de la cérémonie en cliquant sur l’appareil photos

 

C’est en présence du Prince Souverain Albert 2 de Monaco que se déroulait dimanche soir la cérémonie de clôture et de remise des prix de ce 5ème Forum International Cinéma et Littérature de Monaco, qui venait de se dérouler du 7 au 9 avril.

 

« Je voudrais remercier René Goscinny et Jean Tabary », s’est exclamé Patrick Braoudé, présent au côté d’Aîssa Djabri, un des producteurs de son film, au moment de recevoir le Prix du meilleur producteur d’une adaptation littéraire, « pour avoir, précisait-il,  inventé cette phrase universelle, qui fait désormais partie du vocabulaire courant : Je veux être calife à la  place du calife ».

 

Auparavant, Richard Marazano était venu recevoir son trophée, des mains de Jean-Pierre Dionnet, Président du jury de la meilleure bande dessinée adaptable. Pour ce dernier, « toutes les œuvres en compétition étaient de qualité. La discussion fut rude mais nous avons finalement choisi de mêler la création et la logique industrielle pour imaginer un film qui saurait répondre aux attentes du public le plus large. » Ce choix particulièrement audacieux pourrait peut-être faire mieux – et elle le mérite largement – découvrir aux lecteurs cette série au réalisme très cru mettant en scène l’ascension vers le crime d’un enfant de la rue, dans une partie du monde où règne la misère et la drogue.  On le souhaite pour les auteurs de cette série (dont le quatrième tome sort en librairie le 19 avril) qui ont réalisé un travail remarquable de recherche documentaire et dont les implications narrative et graphique débouchent sur un résultat à l’atmosphère sombre, certes, mais tellement brillant !

 

Pour ce prix, étaient également en compétition :

« Abdallahi» de Christophe Dabitch & Jean-Denis Pendanx (Editions Futuropolis)

« Aya de Yopougon » de Marguerite Abouet & Clement Oubrerie (Editions Gallimard)

 « Le combat ordinaire » de Manu Larcenet (Editions Dargaud)

« Lucille » de Ludovic Debeurme (Editions Futuropolis)


Présélectionné par un jury de journalistes spécialisés.

Sélection finale par un jury de professionnels composé de Jean-Pierre Dionnet (Président), Clémence Boulouque, Jaco Van Dormael, Fabio Conversi et Denis Lapière.

 

Laurent Turpin

 Les autres prix  sont:

 

Prix du Meilleur Roman Adaptable (thème Jeunesse – « Young Adults »)

« La Maison Noire » de Michel Grisolia (Editions Calmann Lévy)

 

Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Cinéma

 

« OSS 117  » de Michel Hazanavicius

 

Prix de la Meilleure Adaptation Littéraire de Télévision

 

« La Femme Coquelicot » de Jérôme Foulon d’après le roman de Noëlle Châtelet – France 3

 

Prix du Meilleur Scénariste d’Adaptations Littéraires

 

Jeremy Leven, scénariste américain (« La Légende de Bagger Vance ») pour l’ensemble de sa carrière

 

Prix du Meilleur Producteur d’une Adaptation Littéraire

 

Patrick Braoudé et Aïssa Djabri pour « Iznogoud »


 Trophée d’Honneur remis à Jean-Claude Brialy  pour l’ensemble de sa carrière cinématographique et littéraire