à l’exception donc de Louis-Antoine Dujardin retenu à Paris et de Laurence Van Tricht qui vient d’accoucher (d’un petit garçon prénommé Gus). Au cours de cet rencontre Claude a donné certaines précisions :  Média-Participation aurait accepté lundi dernier 80% des demandes de Dimitri Kennes, demandes listées dans sa lettre du 6 mars.   Etant donné qu’il a fallu une démission, deux licenciements, une grève et un rassemblement d’auteurs à Marcinelle pour que ces demandes soient prises en compte, aujourd’hui, Claude Gendrot n’a plus aucune confiance dans la parole de Média-Participation et il lui faut des garanties solides.
Il a ajouté que ces garanties doivent faire l’objet de négociations.
Il n’acceptera ces négociations qu’à la double condition de la présence de Dimitri Kennes à la table des négociations et qu’aucun tabou sur les garanties possibles ne soit formulé. Il veut une négociation « tabula rasa ». Son retour à son poste est ainsi lié à l’acceptation de ces conditions.

 

Info:Araceli Cancino