Le début : Voilà maintenant cinq ans que Lincoln est policier à New York sans que ni Dieu, ni Diable ne se manifeste. Par des moyens, forcément contestables, il est parvenu à gravir les échelons et c’est en chef de brigade bedonnant et corrompu que nous le retrouvons.
Mais Dieu veille et veut remettre les choses en ordre. Lincoln va devoir se reprendre de gré ou de force et bien évidemment, ce sera de force : Dieu le fait arrêter et il se retrouve au bagne… Mais Lincoln n’est pas une truffe et il comprend vite que le vieux barbu planque une idée sous son chapeau…

 

 

 
Notre avis : Très attendu, le quatrième volume de Lincoln, série phare des éditions Paquet, est un petit régal. Le cow-boy râleur (et souvent assez crétin aussi) se trouve une nouvelle fois totalement manipulé par Dieu et ne peut échapper à son destin, malgré de nombreuses résistances qui créent autant de situations croustillantes. Il règne toujours, dans Lincoln, un humour au second degré, noir, cynique, qui côtoie avec intelligence quelques interrogations morales. Le tout est parfaitement relevé par  un dessin dynamique et très expressif qui joue avec la caricature sans tomber dedans. Formidable ! LT