Jeune maison d’édition crée en mai dernier, la société Ca et là est spécialisée dans l’adaptation d’œuvres étrangères, encore inédites, en France.

Après notamment Points de vue, de Peter Kuper, qui rassemble les premiers comic strips à avoir jamais été publiés dans le New York Times (un ensemble de planches en quatre cases muettes et énigmatiques, suivie d’une cinquième représentant un point de chute souvent percutant) ou encore Petites créatures par Pentti Otsamo (voir la critique), l’éditeur publie ces jours ci Slow News day, d’Andi Watson, déjà connu du public français pour avoir signé Breakfast After Noon (Casterman, collection écritures). Andi Watson sera présent à la Fnac Val d’Europe (RER A, Direction Marne La Vallée, station Val d’Europe – à coté de Disneyland Paris) le samedi 26 novembre. Une bonne occasion pour découvrir cet auteur talentueux et la jeune maison d’édition qui le soutient. LT

Pour info, La Comète de Carthage (4 rue Frédéric Sauton, Paris 5ème) organise une exposition/vente de planches de Slow News Day, du 20 novembre au 12 décembre.
 

Le site des éditions ça et là

Slow News Day de Andi Watson : Katharine Washington, jeune américaine diplômée en journalisme, débarque un jour à la rédaction du Mercury, le quotidien local de Wheatstone, petite ville de province anglaise. Le directeur éditorial la nomme stagiaire de Owen, l’unique journaliste du quotidien. Celui-ci prend son boulot très au sérieux et apprécie moyennement qu’on lui colle une stagiaire dans les pattes. D’autant plus qu’il a déjà beaucoup de difficultés avec la nouvelle direction, qui préfère utiliser les pages du journal pour vendre de la publicité plutôt que pour publier des articles. Après des débuts difficiles, Katharine et Owen parviennent à un modus vivendi, jusqu’à ce qu’Owen découvre que Katharine est en Angleterre uniquement pour les besoins d’un repérage pour un projet de sitcom mettant en scène un personnage anglais.
Avec Slow News Day, Andi Watson se penche une nouvelle fois sur la difficulté des relations entre hommes et femmes, à travers le portrait attachant de personnages insatisfaits et pris dans leurs contradictions.
Parution : 19 novembre 2005 – 22€

Andi Watson : Après des débuts dans le jeu vidéo, puis un passage par le dessin animé, Andi Watson se consacre à la bande dessinée à partir de 1993 avec la mini série Samouraï Jam . Il crée ensuite Skeleton Key puis Geisha, qui lui vaudra une nomination aux prestigieux Eisner Awards en 2000. Il est également auteur de plusieurs romans graphiques abordant avec finesse les relations ente hommes et femmes, dont Dumped, Breakfast After Noon (nominé aux Eisner Awards en 2001) et Slow News Day. Dans un registre nettement moins intimiste, il travaille fréquemment avec Marvel, DC et Dark Horse
Il vit à Stoke-on-Trent (Angleterre) avec sa femme et leur fille.