Il y a vingt-cinq ans paraissait le premier album des Bidochon. Christian Binet a voulu marquer l’événement par un livre objet et profiter de cet anniversaire pour reconstituer la vie de ses personnages avant qu’ils ne se rencontrent. Un livre à trous ! De 12 pages cartonnées, avec un grammage de livre d’enfants, où l’auteur en profite pour revenir sur les rêves de Raymonde et la dure (triste ?)  réalité de sa rencontre avec Raymond. C’est amusant (et effrayant un peu quand même) et réjouira les amateurs du genre. (disponible, 8,95€)

 

Plus colossal, l’intégrale des Bidochon, en 9 tomes de 2 volumes chaque, de format réduit par rapport à l’original, et réunis sous coffret est un magnifique travail de fabrication, collector unique et précieux, à découvrir dès le 18 novembre (95 €, quand on aime on ne compte pas !)

 

Mais Christian Binet n’est pas oublié puisque paraitront le 24 octobre ses Carnets Intimes, qui risquent d’ étonner plus d’un de ses fans puisque l’ouvrage sera entièrement composé de l’œuvre parallèle et méconnue de l’artiste, à savoir les peintures, jamais exposée en public,  de l’auteur des Bidochon. Magnifique ! (19.80 €)

 

Tous ces livres, qui paraissent évidemment chez Fluide Glacial, sont accompagnés par la cerise sur le gâteau, la pièce Princesse Raymonde, jouée au Théâtre des Blancs Manteaux jusqu’au 31 décembre (et le librio qui va avec).

 

Voilà de quoi réjouir tous les fans d’une des série les plus célèbre du neuvième art.

 

Laurent Turpin