il signe Les Aventures de Théophile et Philibert, puis Bobo l’année suivante en mini-récit avec un graphisme tout en rondeurs parfaitement adapté aux situations cocasses représentées. Mais, c’est aussi un scénariste apprécié, notamment pour Piroton en 1968, avec Les Krostons dans Spirou (en albums aux éditions Dupuis de 1972 à 1984), personnages qu’il dessinera lui-même dès le second épisode. Pour Macherot, il rédige parfois Sibylline à partir de 1971, pour Didier Comès, il écrit : Homard Vigilant (1971), pour Mittéï : Bonaventure (1980), etc.

Représentant reconnu de l’école de Charleroi, Paul Deliège fait ses adieux dans le n° 3057 de Spirou le 13 novembre 1996. Il décède le 6 juillet 2005.MD