Le trente-troisième album d’Astérix, plus connu sous son nom de code « dites 33 » – en attendant son titre définitif –  paraîtra en librairie le 14 octobre prochain, après un lancement à Bruxelles, du 22 au 24 septembre prochain, à l’occasion de la présentation d’une exposition de 2000m2. D’ici là, fidèles à leur habitude, les éditions Albert René ne dévoileront rien, ou presque, de ce nouvel opus signé Albert Uderzo. Presque … car, entre temps, les internautes pourront découvrir quelques vignettes exclusives de ce prochain album, en participant au grand jeu concours organisé par le site www.asterix.com. En général, dans des cas identiques, le journaliste poursuit alors son article en expliquant qu’il n’y a rien de plus simple pour participer à l’événement, le tout étant de laisser son adresse email sur le site en question! Ce serait mal connaître les éditions Albert René et Bernard de Choisy, pour qui la « culture d’excès » du site internet consacré à l’invincible gaulois ne saurait souffrir de facilité.

Véritable référence encyclopédique, le site www.asterix.com, fort de ses traductions en cinq langues et de ses presque 300.000 visiteurs internationaux par mois (dont environ 60 %de francophones) s’enorgueillit en effet de ne disposer d’aucune fraction commerciale. Purement informatif et à vocation patrimoniale, l’ensemble apparaît rapidement, comme on dit aujourd’hui, être « un truc de malades ! » – on revient au code 33, en fait ! – tant son contenu est hallucinant ! A l’ergonomie simple, le sommaire propose en effet une plongée en profondeur dans l’univers de la série gauloise, créée par René Goscinny et Albet Uderzo, il y a déjà 46 ans : Tout, tout, tout … vous saurez tout sur Astérix ! Du teaser présentant le futur dessin animé Astérix et les vikings (sortie avril 2006) au recensement de l’ensemble des articles et ouvrages dédiés à l’univers de l’irréductible village gaulois, en passant par le récapitulatif de la totalité des produits dérivés, un – deux, même ! – musées en ligne ou encore des fiches pédagogiques (et j’en oublie des tonnes, comme les e-cards), c’est à un travail documentaire remarquable que se sont livrées les éditions Albert René. Et ce n’est pas fini ! Cette semaine, à l’occasion de Roland Garros, sera mis en ligne le tournoi des irréductibles, qui verra s’opposer, sous forme de sondages, les personnages principaux et secondaires de la bande dessinée française la plus vendue dans le monde.

Donc, pour finalement revenir au concours, sachez qu’il n’est déjà pas si simple d’y accéder et que depuis son lancement, au début du mois de mai, seuls 51 internautes ont réussi à percer le mystère des trois premières énigmes et aboutir à la première vignette du mois, sur les six (une par mois) qui seront à découvrir avant la parution du nouvel album.

Voici cependant quelques premiers éléments (merci www.bdzoom.com, grâce aux éditions Albert René !) pour guider votre progression : Dans le menu de base, sur la pelouse du village, en promenant votre souris, vous verrez apparaître Prolix, le Devin. Cliquer dessus vous conduira à une page indépendante à partir de laquelle, après avoir une nouvelle fois cliqué sur l’oiseau caché dans l’arbre, vous aboutirez à la première énigme, dont vous trouverez la solution aisément si nous vous indiquons que le dernier mot de l’énigme est un anagramme de cet indice qui mesure le temps (si vraiment vous ne trouvez pas, envoyez nous un mail !). Pour les autres indices, à vous de jouer ! Il ne vous reste que peu de jours pour aboutir à la vignette et au code associé. Si vous récoltez les six codes de l’ensemble de l’opération, sur les six mois, vous gagnerez un cadeau de rêve, précise Bernard de Choisy, non encore dévoilé à ce jour (le culte du secret, on vous a dit !).

 

Laurent Turpin