On trouve en tête, sans surprise puisque nous vous l’avions annoncé à maintes reprises, le cinquième et dernier volume du cycle « Mister Blueberry« , entièrement réalisé par Jean Giraud (après le décès du co-créateur de la série, le scénariste Jean-Michel Charlier). Ce dernier remporte donc le gros lot de la semaine et se place aussi quatrième dans le “Top 20” de tous les genres de livres confondus, derrière les romans de Dan Brown (« Anges et démons » et « Da Vinci Code« ) ou de Mazarine Pingeot (« Bouche cousue« ). Cet ultime « Blueberry » (c’est en fait le 28ème album de la série) est un western à la pagination inhabituelle de 72 pages qui a été tiré à 175000 exemplaires et qui achève avec brio le processus de rédemption d’un des héros les plus célèbres du 9ème art. Même si l’adaptation cinématographique récente, due à Jan Kounen, n’a guère convaincu les aficionados du lieutenant « myrtille », il est cependant et de source sure (Claude de St Vincent, le PDG de Dargaud le confirmait lors de la récente conférence de presse de Jean Giraud) certain qu’elle a fait découvrir cette BD (publiée par Dargaud) à un large public (les ventes de Blueberry, lors de la sortie en salle du film ont en effet bondi de près de 30%).

La deuxième meilleure entrée de la semaine, en cinquième position, est – la chose devient presque habituelle – un manga : c’est le douzième volume de « Devil Devil » de Yûki Miyoshi, l’un des best-sellers des éditions Pika. A la quatorzième place, on retrouve également l’entrée d’un manga habitué des meilleures ventes : le huitième tome de « DN Angel » de Yukiro Sugisaki. C’est encore l’un des nombreux titres qui assure la bonne position des éditions Glénat sur le marché de la BD japonaise. Mais, en ce qui concerne ce secteur, Pika et Glénat sont encore une longueur derrière Kana ; la preuve : le tome 16 de « Naruto » (de Masashi Kishimoto) est encore quatrième dans le classement, en quatrième semaine, après en avoir pris deux fois la tête et poursuivi en deuxième position, il y a sept jours: un phénomène de longévité qui était complètement inhabituel jusqu’à ces derniers temps chez les mangas mais qui se confirme dans la durée. Il faudra désormais s’habituer à voir ces albums se situer régulièrement (et durablement ?, là est la question) dans les premières places du « top 15 BD »

Si l’on excepte l’arrivée du « Guide junior pour bien élever les parents » chez Vents d’Ouest, bande dessinée humoristique destinée à séduire le lecteur lambda et due à deux spécialistes du genre (Jacky Goupil et Sylvia Douyé), les autres nouveautés du classements sont toutes éditées par les éditions Soleil et peuvent être assimilées à de l’heroic-fantasy : « Elixirs » récit médiéval fantastique et parodique, dû au scénariste de « Lanfeust » (Christophe Arleston), entre à la huitième place. Cette nouvelle série bénéficie du trait élégant et précis d’Alberto Varanda, bien connu des bédéphiles pour la série Bloodline ou encore le premier tome de La geste des chevaliers Dragons. Toujours chez Soleil, « Merlin« , tout en bénéficiant de la mode des récits celtiques, se propulse à la neuvième place et « Le fléau des dieux« , où récit historique et science-fiction font bon ménage, se contente de la douzième place.

Le mouvement étudiant se calme un peu et voilà que « Les Profs » ne sont plus que deuxième dans le “Top 15 BD” et septième dans le “Top 20” de tous les genres de livres confondus. Cependant, avec « Blueberry« , « Les Profs » est la seule BD présente dans le “Top 20” de tous les livres : est-ce un reflet du recul général des ventes de BD constaté sur les premiers mois de l’année ? En tous cas, dans le “Top 15 BD”, à l’exception de « Leonard » qui se maintient à la troisième place et du « Desproges en BD ! » (un collectif dû au conseiller éditorial Alain David) qui passe de la douzième à la sixième place profitant d’une bonne médiatisation, tous les autres poids lourds régressent (ils devraient progressivement disparaître dans les semaines à venir): « Les Schtroumpfs » passent de la septième à la dixième place, « Le cycle de Cyann » chute de la quatrième à la onzième place et « Garfield » recule de trois places se retrouvant ainsi en treizième position. Même « Titeuf » perd une petite place (il est désormais septième), mais ceci au bout de 29 semaines de présence dans notre classement. Quand aux autres grosses pointures du début de l’année, elles ont toutes disparues du “Top 15 BD”. Exit donc « W.E.S.T« , « Les tuniques bleues » et  même « Lanfeust des étoiles » !

 

Gilles RATIER, avec Laurent TURPIN

 

 

« TOP 15 BD » DE LA SEMAINE

DU 21 AU 27 MARS 2005

(Copyright Ipsos et Livres Hebdo)

CLASSEMENT

 

SERIES

TITRES

AUTEURS

EDITEURS

1er

nouveau

Mister Blueberry T.28

Dust

Jean Giraud

DARGAUD

2ème

3e semaine

Les profs T.7

Mise en examen

Pica, Erroc

BAMBOO

3ème

4e semaine

Léonard T.25

Le génie donne sa langue au chat

Turk, Bob de Groot

LOMBARD

4ème

4e semaine

Naruto T.16

 

Masashi Kishimoto

KANA

5ème

nouveau

Devil devil T.11

 

Yûki Miyoshi

PIKA

6ème

2e semaine

Pierre Desproges en BD

 

Collectif

JUNGLE

7ème

29e semaine

Titeuf T.10

Nadia se marie

Zep

GLENAT

8ème

nouveau

Elixirs T.1

Le sortilège de Loxullio

Alberto Varanda, Christophe Arleston

SOLEIL

9ème

nouveau

Merlin T.6

L’ermite et le nid

Eric Lambert, Jean-Luc Istin

SOLEIL

10ème

9e semaine

Les Schtroumpfs T.23

Les Schtroumpfs joueurs

Ludovic Borecki, (Luc Parthoens, Thierry Culliford)

LOMBARD

11ème

8e semaine

Le cycle de Cyann T.3

Aïeïa d’Aldaal

François Bourgeon, Claude Lacroix

VENTS D’OUEST

12ème

nouveau

Le fléau des dieux T.5

Dei ex machina

Aleksa Gajic, Valérie Mangin

SOLEIL

13ème

7e semaine

Garfield T.40

Garfield fait le poids

Jim Davis

DARGAUD

14ème

nouveau

DN Angel T.8

 

Yukiro Sugisaki

GLENAT

15ème

nouveau

Le guide junior pour bien élever les parents

Delaf, Jacky Goupil, Silvia Douyé

VENTS D’OUEST