Né le 21 septembre 1929, Georges Bernier avait été en 1960 le co-fondateur avec François Cavanna du mensuel Hara Kiri, transformé en hebdomadaire en 1969.En accord avec son équipe de rédaction, il change le nom de Hara-Kiri en Charlie Hebdo suite à une interdiction de paraître de l’hedomadaire qui avait titré en 1970 sur la mort du général de Gaulle. A ses heures, l’humoriste qui se disait « bête et méchant » était aussi chanteur. Il avait ainsi sorti 21 chansons en 2000, qualifiées à l’époque par la critiquede «chansons de salles de garde».