A l’aune de ce tableau peint au couteau, brosé sans complaisance dans Mauvaise période « Hard Time », Brian Azzarello et Richard Corben sont définitivement les meilleurs  auteurs pour ce portrait de John Constantine en nature morte.Chez Azzarello, le sens du rythme, de la caracterisation et des situations, explose à chaque scène dans une maitrise critsalline.Et Corben fournit ce qui est peut-être l’une des oeuvres lesplus brillamment sombres d’une longue et déjà légendaire carrière.Feliciatations messieurs.Quand il viendra régler ses comptes, je m’assurerai qu’il vous laisse tranquille. Alan Moore.