Toujours aussi attractif, par le nombre et la qualité des activités proposés – entre ateliers d’enfants, expositions (Pellejero, Tirabosco, Billy the cat de Colman, Le trio Bonaventure d’Edith & Corcal n’en sont que quatre parmi les 15 proposées durant ces trois jours de festival), rencontres-débats (L’association des auteurs de bandes dessinées, la collectionnite, la représentation de la France sous l’occupation dans la Bande Dessinée, …) et incontournables séances de dédicaces -, le festival BD Boum a une nouvelle fois, pour cette 21ème édition, tenu toutes ses promesses, tant dans la forme maîtrisée et toujours aussi conviviale de la manifestation, que sur le fond de l’événement, qui revendique plus que jamais sa vocation affichée de festival (toujours gratuit !) artistique, pédagogique, social et citoyen.

 

Les autres prix remis sont :

 

– Prix jeune Public ligue de l’enseignement : Alfred et David Chauvel, « Octave et la daurade royale », Delcourt

– Prix Nouvelle République, pour un auteur « du cru » : Relom « Andy et Gina » Fluide Glacial

– Trophée Conseil régional : Sylvain Ricard, Bruno Ricard et Chrsitophe Gaultier pour l’album « Clichés-Beyrouth 90 » aux Humanoides

– Prix jacques Lob, pour un scénariste : Fabien Velhman
 
 
Quant aux célèbres Médailles en chocolat, elles ont été attribués à Gilles Cazaux et Thierry Soufflard, auteurs de  » Le grand Large », présent sur l’espace dédicace du  festival avec … leur caravane (!), à L’association belge « sur la Pointe du pinceau », réalisatrice de nombreuses et toujours intéressantes  expositions (une des dernières  en date, présentée  à Blois était consacré au Billy the cat de Colman), ainsi qu’à L’association « La comédie illustrée », qui vient de publier , en collaboration avec BD Boum, « Jeunes, des nouvelles de la cité »,  un recueil composé de récits « de vie »  graphiques et  à vocation humaniste et sociale (qui paraîtra officiellement en janvier 2005 et présenté ici en avant-première – nous y reviendrons)
. La dernière médaille, récompensant le meilleur journaliste de l’année aux yeux du jury du festival, revient à notre confrère et ami Jean-Pierre Fueri, rédacteur en chef adjoint du mensuel Bo-Doï et à qui toute l’équipe de bdzoom adresse ses félicitations.

 

Laurent TURPIN