Le début : Fille adoptive et principale collaboratrice de James Fitzroy, ambassadeur itinérant, envoyé spécial du secrétaire d’État américain en Europe, Suzan est une jeune femme intelligente et multilingue, épanouie et parfaitement heureuse auprès d’un père attentionné.
Mais ce bonheur trop parfait cache bien des failles, bien des douleurs et bien des mystères. Rattrapée par son passé, Suzan n’aura désormais d’autre choix que de jouer le rôle le plus dangereux de sa vie, pourtant déjà riche en événements, celui de Lady S, espionne de haut vol dans les milieux diplomatiques

 

 

 

Notre avis : Tous les ingrédients d’un cocktail “Van Hamme” réussi sont présents dès ce premier album : espionnage, haute société, intrigue à multiples rebondissements et secrets enfouis du personnage principal. Même si tout ça sent la recette de cuisine, le plat n’est pas encore trop cuit et se déguste sans souci. L’ensemble est porté graphiquement, avec aisance, par Philippe Aymond (Apocalypse Mania), professionnel comme il se doit. Comme d’habitude, beaucoup aimeront, certains détesteront mais tous l’achèteront ! LT

 

 

 

Avis aux collectionneurs : A l’occasion de la parution du premier volume de Lady S., les éditions Dupuis ont réalisé une édition Hors commerce de l’album, intitulé Le making of de Lady S., au tirage limité de 1250 exemplaires et destiné aux libraires et journalistes. L’ouvrage présente les différentes phases de réalisation de l’album, dans un sens chronologiques inversés, des planches mises en couleurs à l’élaboration du synopsis. Pour tout abonnement d’un an au journal Spirou, en utilisant un encart présent dans l’album Na Zdorovié, Shaninouchka !, vous recevrez cet album hors-commerce en cadeau.