Les Innommables, Pin Up, Odilon Verjus, Basil & Victoria, La Patrouille des Libellules, Yoyo & Sucette.. A tout juste 50 ans Yann a déjà derrière lui plus de 100 albums de BD ayant pour la plupart marqué durablement leurs lecteurs, le plus souvent par le biais d’un humour aussi iconoclaste que dévastateur.

Au travers d  un long entretien exclusif avec Rànan Lancelot, illustré par de nombreux dessins inédits ou méconnus, Un harem de papier vous propose de faire plus ample connaissance avec cet auteur aujourd’hui considéré comme l’un des maîtres du scénario de bandes dessinées.

Premier volume de la  collection Toht Scénaristes, ce livre est complété par une bibliographie et par un cahier spécial dans lequel Yann nous montre chaque étape de son travail.

Un harem de papier est tiré à 2000 exemplaires, tous numérotés et signés par Yann.

128 pages n&b et couleurs, 170 x 245mm

Couverture de Léturgie

Toth éditeur

 

YANN

Yann Le Pennetier, dit Yann, naît à Marseille le 25 mai 1954. Il publie ses premières planches dans Spirou en 1974, en illustrant une « carte blanche à… ». En 1978, il rencontre Didier Conrad. La collaboration débutante entre les deux hommes va s’exercer durant de longues années. Pour Spirou, les deux auteurs illustrent tout d’abord Jason, sur un récit fantastique de Jean-Claude Smit Le Bénédicte, plus connu sous le pseudonyme de Mythic. En 1980, les deux compères, avec Yann au scénario et Didier Conrad au dessin, publient Matricule triple zéro, la première aventure des Innommables, toujours dans Spirou. La direction de ce vénérable magazine leur confie alors la réalisation des hauts de page, qu’ils animent dès 1981, y développant un humour décapant. Ils introduisent également à cette époque Bébert le cancrelat (!) dans les pages du journal (un album en 1984 aux éditions Carton). Jusqu’en 1983, date à laquelle Yann et Conrad sont priés de quitter Spirou, les deux auteurs vont alors voir leurs espaces d’expression réduits progressivement, la suite de leur série Les Innommables subissant quant à elle une censure implacable. Cette année-là, Yann et Conrad réalisent Bob Marone dans Circus, une hilarante et irrévérencieuse parodie des Chasseurs de dinosaures, une aventure mythique de Bob Morane. Deux albums paraissent aux éditions Glénat en 1984 et 1985. Ce sera le dernier travail en commun de Yann et Conrad, avant la fabuleuse reprise, en 1994, aux éditions Dargaux Benelux, de la série Les Innommables. À cette occasion, les anciens épisodes sont retravaillés et de nouveaux viennent s’ajouter. En 1995, sous le pseudonyme de Pearce, et associés au scénariste Jean Léturgie, les deux compères donnent naissance à Kid Lucky, les aventures du petit Lucky Luke, dans un humour très « second degré ». Deux albums paraissent chez Lucky Productions. La même équipe lance ensuite en 1999, dans un esprit comparable, le western humoristique Cotton Kid aux éditions Vents d’Ouest.

Yann développe par ailleurs ses talents de conteur iconoclaste au service d’autres dessinateurs, créant dès 1985 dans Circus, Yoyo avec Frank Le Gall (deux albums chez Glénat en 1986 et 1987, en intégrale chez Vent d’Ouest en 2002), La Patrouille des Libellules avec Marc Hardy (trois albums chez Glénat de 1985 à 1988), et Sambre avec Yslaire, sous le pseudonyme de Balac (en album chez Glénat à partir de 1986, la série est ensuite réalisée en solo par Yslaire). L’année suivante, il scénarise Freddy Lombard, la série créée par Yves Chaland (cinq albums en tout dont trois scénarisés par Yann aux éditions Humanoïdes Associés jusqu’en 1989) et Le Voleur de ballerines (dessins François Avril – éditions Carton). En 1988, après une nouvelle série dessinée par Hardy, Lolo et Sucette (un album chez Glénat en 1989, la série est ensuite reprise dans la collection « Humour libre » de Dupuis à partir de 1997), c’est au tour de Bodart, avec Nicotine Goudron dans L’Écho des savanes (deux albums chez Albin Michel en 1990 et 1991) de collaborer avec Yann. En 1989, ce même dessinateur illustre le premier épisode de Célestin Spéculos (deux albums chez Glénat en 1989 et 1993, réédités à partir de 2002 chez Vents d’Ouest, où la série se poursuit à cette date) et L’Affaire Carotassis, un épisode de Chaminou mis en scène chez Marsu Productions par Yann. Chez le même éditeur, Yann collabore la même année avec Batem et André Franquin sur Le Marsupilami, du troisième au neuvième tome, puis, l’année suivante, avec Philippe Bercovici sur Léonid et Spoutnika (cinq albums entre 1990 et 1995). En 1990, Yann entame une nouvelle série de collaboration avec Edith (Basil et Victoria, trois albums aux Humanoïdes Associés entre 1990 et 1995), Michetz (Tako, deux albums chez Glénat en 1990 et 1996), Joos (O.A.S.-Aïscha chez Glénat). L’année suivante, sort aux éditions Glénat le second volume de Nuit blanche, une série dessinée par Olivier Neuray et dont le premier épisode était paru en 1989 (quatre albums de 1989 à 1995). En 1992, Yann retrouve Marc Hardy pour Croqu’la vie aux éditions Marsu Productions (deux albums en 1992 et 1994). L’année suivante encore, avec Hausman au dessin, il conçoit le superbe conte pour adulte Les Trois Cheveux blancs, paru chez « Aire libre » chez Dupuis. En 1994 débute Pin Up, aux éditions Dargaud, qu’illustre Philippe Berthet. La série, initialement prévue en trois volumes parus jusqu’en 1996, connaît finalement un deuxième puis un troisième cycle de trois épisodes à partir de 1998. Après un galop d’essai sur Kid Lucky, en 1995, aux éditions Lucky Productions, Yann élabore, en collaboration avec Jean Léturgie, le scénario du soixante-dixième Lucky Luke dessiné par Morris, Le Klondike, qui paraît en 1996. Aux éditions du Lombard, avec Laurent Verron, Yann conçoit les scénarios d’Odilon Verjus, à partir de 1996. En 1997 et 1998, il élabore les scénarios des Sales Petits Contes, deux recueils collectifs proposant des adaptations personnelles de contes pour enfant (Andersen en 1997, Perrault en 1998). Fin 1997, paraît aux éditions Dargaud Colt Walker, le premier volet d’un western dessiné par Fabrice Lamy dont le second épisode paraît aux éditions Soleil en 2001. Entre 1999 et 2001, Yann élabore le scénario de Chasseur d’étoiles, un série dessinée par Olivier Woznik,  mettant en scène des traqueurs de météorites, qui paraît, le temps de trois albums, dans la collection « Repérages » des éditions Dupuis. En 1998, Yann retrouve Réné Hausman pour Le prince des écureuils (Aire Libre Dupuis). La même année, il débute, avec Jean Léturgie, pour le dessinateur Simon Léturgie, Spoon & White, une série parodique des films policiers et d’espionnage. En 2003 et 2004, respectivement avec Felix Meynet et Philippe Berthet, Yann débute deux nouvelles séries, le recit d’aventures situé dans le milieu des diamantaires, Les Immortels, aux éditions Dargaud et le thriller d’anticpation Yoni, qui inaugure la collection « Empreinte (s) des éditions Dupuis. LT