Pendant longtemps la formation des artistes s’est faite en voyageant : L’échange etait la source intarissable de leur renouvellement Moebius est français. Hayao Miyazaki japonais. Ces deux créateurs d’univers ont chacun dans leur domaine d’expression, apporté une vision hautement singulière qui a influencée la production mondiale du dessin anime et de la bande dessinée. Le chemin qu’ils ont tracé pour les générations futures est à tout point de vue considérable.

 

Deux cultures, deux traits pour une même âme

 

Bien que séparés de plusieurs milliers de kilomètres et avec une culture radicalement différente, les deux créateurs ont su se découvrir et s’apprécier avant même de se connaître car leur production, qui trouve chacune des applications particulières, évolue autour d’une véritable communauté d’esprit. Chacun de son côte, Moebius et Hayao Miyazaki recherchent le renouvellement scénaristique, l’usage de multiples personnalités appliquées à un graphisme hors norme, les prouesses techniques en animation.

 

Une exposition à plusieurs niveaux de lecture qui enchantera autant les petits que les grands.

 

Hotel de la Monnaie

11, quai Conti

75006 Paris

 

 

MIYAZAKI, Hayao

Japon (1941)

Lorsqu’on parle d’animation japonaise, on songe immédiatement à Hayao Miyazaki. Hayao Miyazaki est né à Toyo le 5 janvier 1941.Il débute sa carrière en 1963 en travaillant comme animateur dans les studios Toei Douga (Toei animation, aujourd’hui) et par l’occasion s’investit dans quelques classiques de l’animation japonaise. Dès le début, il retient l’attention par son incroyable habileté à dessiner et sa facilité à écrire des scénarios. En 1971, il se dirige vers A Pro avec en compagnie d’Isao Takahata pour travailler chez Nippon Animation en 1973 World Masterpiece Theater, une série d’animation destinée à la télévision pour les cinq ans à venir. En 1978, il dirige sa première série de TV, Conan, The Boy in Future et revient vers Tokyo Movie Shinsha, en 1979, pour réaliser son premier film, le classique Lupin III : The Castle of Cagliostro. En 1984, il réalise Nausicaä of the Valley of Wind, basé sur le manga éponyme qu’il a dessiné deux ans auparavant. Le succès du film est tel qu’il lui permet de créer un nouveau studio d’animation, le Studio Ghibli où Miyazaki dirige, écrit et produit beaucoup de films avec Takahata. Laputa: Castle in the Sky (1988), Grave of th Fireflies (1988), My Neighbour Totoro (1989), Kiki’s Delevery Service, Only Yesterday (1994), Pom Poko (1995), Whisper of the Heart et 1999, My Neighbors the Yamahas. Ses films sont reconnus par la critique et plus particulièrement Princess Mononoke qui reçoit le Japan Academy Award comme meilleur film et qui a disposé du plus gros budgetde l’histoire du cinéma japonais soit 150 millions de dollars. D’autres films d’animation sont réalisés tels que Spirited Away, Tonari no Tonoro, Porco Rosso (un génial dessin animé) sans oublier la série Heidi. Si Miyazaki est un auteur qui s’est dédié exclusivement à l’animation, de temps en temps il a fait une incursion dans le monde des mangas Citons Nausicaä manga sa plus grande réussite qu’il dessine par intermittence de 1982 à 1994 pendant qu’il est occupé à réaliser des dessins animés, sans oublier Hikoutei Jidai qui va donner en 1992, le film Porco Rosso. CM