Il collabore ensuite au Soir illustré, en 1948, puis fait la rencontre de Fernand Cheneval qui lui propose de travailler à Héroïc-Albums. Craenhals y débute en 1950 avec Karan, « sorte de jeune Tarzan accompagné de Rhôr le jaguar ».

 

Craenhals livre huit épisodes de Karan, jusqu’en 1951, mais est entre-temps entré au journal de Tintin belge où il commence, le 25 juillet 1951, le premier épisode des aventures de Rémy et Ghislaine : Le Cas étrange de monsieur Bonneval (album Lombard-Dargaud, 1955). Une seconde histoire suit, Le Puits 32 (album Lombard-Dargaud, 1955), avant que Rémy et Ghislaine ne laissent finalement leurs places à Pom et Teddy à partir de 1953. Neuf épisodes se succéderont jusqu’en 1963 (albums chez Lombard-Dargaud, Samedi-Jeunesse, Deligne, Bédéscope, Rijperman et Lefrancq). En 1960, il réalise un unique épisode des aventures de l’Agent Delta : Aventure à Sarajevo (Album Editions du Lombard/Dargaud, 1962)

 

Conjointement à sa collaboration à Tintin, François Craenhals travaille également à Petits Belges où il dessine, à partir de 1955, diverses séries comme Le Document 76 (1955), Le Secret du manoir (1955), Uranium et Cie (1956), Johnny et Suzy (1957), Cascade le ménestrel (1960), L’Histoire bouleversante de Bernadette Soubirous, Sensation à Lourdes (album aux Editions Averbode en 1958) ainsi qu’un grand nombre de gags sous le titre Roc et Rol. Il poursuivra cette collaboration jusqu’en 1964, après que Petits Belges soit devenu Tremplin en décembre 1960. Craenhals crée aussi Primus et Musette pour La Libre Belgique (quatre albums aux Editions La Libre Belgique, puis vingt-trois aux Editions La Cité de 1961 à 1973). Illustrateur, il travaille également à diverses séries comme Hopi et Cati et en particulier Les 4 As, des romans écrits par Georges Chaulet dont il réalisera ultérieurement, à partir de 1964, la version en bandes dessinées (trente-huit albums aux Editions Casterman, 1964 à 2001).

 

En 1966, François Craenhals crée Chevalier Ardent dans Tintin, superbe et passionnante série moyenâgeuse dont les albums paraissent ensuite chez Casterman (vingt volumes de 1970 à 2001).

 

À partir de 1982, il conçoit une adaptation en bandes dessinées de Fantômette, un personnage créé par le même Georges Chaulet. Quatre albums paraissent en 1982 et 1983, mais le dernier est dessiné par un certain Endry.

 

En 1995, sur des scénarios de R. Dardenne, François Craenhals élabore quatre albums : Le Mystère de l’An 30, Un drame dans six cœurs, Une lumière dans la nuit puis Le Mystère de l’An Zéro (Editions Harambee).

 

Enfin, en 1990, les Editions Casterman publie la version française de l’imposant Dossier Craenhals de Kris de Saeger, un hommage largement mérité ! PM