Ce don est une aubaine à double titre. Sans parler de sa valeur marchande, il est rarissime de récupérer l’intégralité d’une collection. D’autant que la saga Marvel n’a pas d’équivalent en France: « L’aventure de super-héros, c’est un genre typiquement américain », explique lJan.Pierre Mercier.

 

La collection couvre les Trente Glorieuses de Marvel :  » 0n l’appelle le « Silver age », l’époque où l’image monolithique du super-héros devient plus nuancée. « 

 

Marvel se différencie de son concurrent DC en introduisant humour et second degré. Le dessin de Jack Kirby bouleverse le graphisme el le scénariste Stan Lee reprend la recette d’Hitchcock – Plus est réussi le méchant, meilleure est l’histoire  » – pour imaginer des « super vilains » d’anthologie « L univers de Marvel a ceci de spécifique que ses personnages se répondent: une figure secondaire peul devenir héros d’une autre série ». extrait de l’interview de J.P Mercier responsable au CNBDI. Angoulême.