« Tsubasa : les ailes d’argent » par Ayumi Tachihara

Editions Panini Génération Comics (8,99 Euros)

Voici un drôle de manga, quelque peu moralisateur et patriotique mais qui s’impose par son propos évoquant la guerre sans prendre parti (ni juger les protagonistes) et par son graphisme académique. Vers la fin de la 2ème Guerre Mondiale, un jeune pilote japonais se porte volontaire pour une mission suicide contre l’armée américaine. A cause d’une avarie de moteur, alors que son escadrille part à la mort, il est obligé de rester au sol le temps qu’une nouvelle équipe soit constitué. L’auteur nous fait partager, avec émotion, ce qui pourrait être les derniers instants de sa vie : ses angoisses, ses espoirs, ses doutes…. Bref, une belle œuvre tourmentée qui contribue à casser les résistances de certains « bédéïstes » envers les  mangas !

 

« Le serment de l’ambre T.4 : Le désert d’Akaba » par Etienne Le Roux, Dieter et Contremarche

Editions Delcourt (12,50 Euros)

Cela commence à se savoir dans le milieu du 9ème art, je ne suis guère amateur d’heroic-fantasy en BD ! Pourtant, je reconnais que certaines séries parodiques comme «Lanfeust» ou d’autres bien construites comme ce «Serment de l’ambre» ont un certain intérêt. Cette histoire créée par Contremarche (alias Frédéric Vidal, désormais directeur de Bo Doï, la publication bien connue des amateurs de BD) et reprise au pied levé, avec le talent qu’on lui connaît, par le scénariste breton Dieter, a également comme atout le dessin d’Etienne Le Roux. Cet homme est bourré de talent ! Il a remplacé, lui aussi au pied levé, le premier dessinateur (Mathieu Lauffray) de cette BD «maudite», dès le deuxième tome, en imposant d’entrée son graphisme aux frontières du comics, du franco-belge et de l’underground (on peut penser à Corben mais aussi à Guy Colwell, fabuleux dessinateur des années 70 complètement oublié aujourd’hui !). Notons qu’Etienne à laissé son compère Guillaume Sorel illustrer quelques pages de légendes, un détail non négligeable ! Souhaitons simplement que notre dessinateur finisse vite ce cycle (il ne manque plus qu’un tome) pour qu’il puisse se consacrer à un autre projet où son travail serait reconnu à sa juste valeur (peut-être avec Luc Brunschwig, avec lequel il a collaboré récemment sur une courte BD, pour le compte du festival de Blois ?).

 

« Le vagabond des limbes T.31 : La planète des prodiges» par Julio Ribera et Christian Godard

Editions Dargaud (9,45 Euros)

Créées en 1975, les aventures d’Axle Munshine et de sa jeune compagne Musky ne sont plus guère à l’honneur de la critique, ces dernières années. Pourtant, même si la série a connu des hauts et des bas, elle peut s’enorgueillir de continuer à nous surprendre et à nous captiver après plus de trente épisodes : et ce 31ème tome ne déroge pas à la règle ! Le trait précis et inventif du vénérable dessinateur espagnol (né en 1927 et émigré en France depuis 1954) soutient parfaitement les passionnants et souvent délirants éléments apportés par un scénariste qui n’hésite pas à briser les conventions. Certains vous diront que c’est une série «has-been», ne les croyez pas ! C’est une des meilleures BD de science-fiction crée sur le territoire francophone européen (avec «Valérian», quand même !)

 

« Valry Bonpain : Aventures en mi-bémol » par Frank Le Gall et Alain Clément

Editions B.D. Rêve (35 Euros)

B.D. Rêve, un des libraires spécialisés BD de Limoges, a eu la bonne idée de rassembler, dans un très bel album de luxe, les 66 pages de «Valry Bonpain», le premier héros de Frank Le Gall (le créateur de «Théodore Poussin»). Sur des scénarios d’Alain Clément, ces «Aventures en mi-bémol», publiées dans Spirou dès 1981 et dont certaines sont inédites, sont prêtes à élire domicile devant votre cheminée, dans la nuit du 24 au 25 décembre ! Saviez-vous d’ailleurs que 33,33% de la production annuelle des albums BD paraît entre septembre et novembre ? Cette concentration ne se justifiant que par la demande d’un public qui achète la BD pour les cadeaux de fin d’année : ce qui explique qu’au niveau des ventes, le mois de décembre pèse autant qu’un trimestre !

 

« Thorgal : Le cycle de Qâ » par Grzegorz Rosinski et Jean Van Hamme

Editions Le Lombard (36,50 Euros)

De toutes les séries publiées par les éditions Le Lombard, la saga du viking «Thorgal» est l’une de celles qui rencontrent le plus grand succès. Créées en 1977, ces aventures, flirtant continuellement avec le fantastique et la mythologie, se rattachent plus au genre heroic-fantasy qu’à la stricte reconstitution historique. Preuve en est les cinq aventures réunies ici en un seul volume grand format (avec, en bonus, des croquis inédits de Rosinski et une préface savoureuse de Van Hamme) ; elles apportent un éclairage étonnant sur les ascendances mystérieuses du héros et mettent en scène une des «méchantes» les plus réussies de la BD francophone : Kriss de Valnor ! Voilà encore un beau cadeau à faire pour les fêtes !

 

Gilles Ratier