Remarquablement organisé par une association regroupant plus de 70 bénévoles et dirigée jusqu’à présent par son président Frédéric Dehouck et sa directrice Maryse Bourgeois-Poulin, ces deux responsables ayant par ailleurs annoncé qu ?ils passeraient la main pour la prochaine édition, ce « BD Boum 2003 » proposaient de nombreuses manifestations au public, lequel s’est une nouvelle fois pressé dans les différents espaces consacrés pour le week-end au neuvième art (et donc l’accès était gratuit, soulignons le une nouvelle fois car la chose se fait rare).

 

La présence de François Bourgeon, qui s’est longuement exprimé sur ses difficultés avec Casterman, et dont on attend avec impatience le jugement du procès en appel dans les prochains jours, constituait un véritable événement. De nombreux auteurs, directement intéressés par l’évolution juridique de leur statut vis à vis des éditeurs, ainsi qu’une foule compacte d’admirateurs étaient venus témoigner de leur soutien au créateur des Passagers du vent, au cours d’un débat public animé par Marie Pierre Larivée de l’AFP. Une superbe exposition était d’ailleurs consacré au co-auteur (avec Claude Lacroix) du Cycle de Cyann, qui signait l’affiche de ce 20ème festival dont il était l’invité d’honneur.

 

Il faut noter la qualité et la diversité de l’ensemble des autres expositions et manifestations. A ce propos, la palme de l’originalité (et du succès populaire) revient à l’inattendue exposition consacrée à la mythique Martine, dont les dessins de Marcel Marlier, présent sur le Salon, bénéficiait d’une présentation qui laissait éclater le talent de cet illustrateur, finalement peu connu du grand public. Dans un genre totalement différent, le choc de l’émotion peut sans conteste être attribué aux planches originales du Frankenstein de Denis Deprez, également présentées au public et qui révèlent une hallucinante virtuosité graphique qui ne transparaît malheureusement pas totalement dans le support édité.

 

 

 

C’est le Samedi 29 décembre 2003, que furent annoncés et remis les prix et récompenses de BD Boum 20, dont voici la liste complète :

 

Prix jeune public de l’enseignement : Corcal et Edith pour Le Trio Bonaventure (Delcourt)

 

Prix Jacques Lob (désigne un scénariste dont l’ensemble de l’œuvre mérite d’être remarquée): Manu Larcenet

 

Prix Nouvelle République (pour un auteur régional) : Nathalie Bodin (Delcourt) et Christopher (LA Comédie Illustrée)

 

Prix Conseil Régional (récompense une bande dessinée pour sa portée citoyenne): Emmanuel Guibert, Didier Lefèvre et Frédéric Lemercier pour Le Photographe (Dupuis)

 

Grand Boum de la Caisse d’Epargne (récompense un très grand auteur, qui pour BD Boum n’a pas la reconnaissance qu’il mérite): Ruben Pelllejero

 

 

 

Il faut noter que l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) annonçait pour la première fois à Blois les nominés du Grand Prix de la Critique, récompensant le meilleur album de l’année, soulignant à cette occasion l’ excellent accueil réservé aux critiques et journalistes par le festival de Blois.

 

 

 

Laurent Turpin pour BdZoom.com