Le début : Samuel Bracken est avocat. Il partage son cabinet avec Russell Swank et Eve Leffertz, ses amis d’enfance. C’est un avocat du genre aventurier, qui rentre juste d’Australie où il vient de plaider avec succès pour un jeune homme ayant piraté le système informatique du Trésor australien. Sam est un tombeur et passe de fille en fille, même si tout cela cache une lourde peine : Lynn, sa petite amie a disparu après avoir déniché une affaire pourrie il y a cinq ans, et personne n’a de nouvelles depuis. On la considère morte, mais son corps n’a jamais été retrouvé. C’est alors que Bracken est contacté par le vieux Branco, ayant élevé Lynn à la mort de ses parents. Branco a été approché par l’agent Collins de la D.E.A. lui demandant d’offrir une nouvelle identité à l’un de ses informateurs, un certain Barnes, en échange d’informations concernant Lynn. Dans un coup monté par des gros trafiquants de drogue, Collins est tué, mais la balle destinée à Barnes a glissé sur sa boite crânienne, le laissant dans le coma. Celui-ci est aujourd’hui accusé du meurtre de l’agent Collins. Bracken va accepter de prendre sa défense, en espérant surtout parvenir à obtenir des informations sur Lynn, son aimée disparue. Il ne sait pas encore qu’il va mettre les pieds dans un immense cartel de drogue international…

 

 

 

Notre avis : Après l’excellente série historique Mémoires de cendres sur le destin dramatique du peuple Cathare, qu’il développe depuis 1995 et qui s’est imposée au fil du temps comme une des série phares la collection « Vécu » des éditions Glénat, Philippe Jardinet crée de toute pièce un nouvel héros moderne, beau, courageux et à la fibre sociale. Comme il s’était imposé facilement dans le secteur historique, qu’on disait un peu saturé, Jarbinet devrait réussir le même tour de force avec ce polar contemporain, un domaine où sévit pourtant déjà un certain … Largo Winch ! L’auteur, qui nous a déjà prouvé qu’il est un excellent raconteur d’histoires, joue à fond la carte de l’action et du suspense, tout en se réservant de nombreux espaces pour définir au mieux les contours de son personnages. Son trait réaliste s’adapte parfaitement à la nature de son récit. Bref, on sort bluffé de la lecture de ce premier album, dont on imaginait à tort déjà tout savoir avant de le lire. Ne cédez pas aux idées reçues ! LT

 

 

 

Editions Glénat – Collection Grafica – 10,99€