A nous les gonzesses ! Marco et Gégé sont en vacances. Gaulés comme des crevettes, bronzage cycliste assuré, nos deux losers sont surs d’eux et n’hésitent pas à monter toute sorte de plan foireux pour draguer, épaulé dans leurs initiatives par leur horoscope, qu’ils consultent avant toute tentative de rapprochement. Quelques fois, dotés de leur simple culot, ils embrouillent des filles qui s’aperçoivent toujours rapidement du grotesque de la situation  quand elles osent s’aventurer sur la plage ou dans la ville avec ces deux pitoyables blaireaux. Guerse et Pichelin, qui nous avaient fait rire l’an passé avec Les losers sont des perdants (Fluide Glacial), récidivent et remettent en scène leurs deux losers, toujours optimistes sur leurs capacité en général et ici, plus particulièrement, sur leur pouvoir de séduction. Les déceptions ont beau s’accumuler, nos deux beaufs du vingt et unième siècle continuent d’y croire. Quel gentil monde que le notre, qui laisse l’espoir aux losers ! LT

 

 

 

Les requins marteaux – 12,50€ en librairie ou, par correspondance, 15€ : 13, rue de la république, 81000 Albi.