Le début :Comment éviter qu’un Cocker, cabot comme pas un, ne fasse le clown, jongle avec ses croquettes et mette le cirque dans la maison ? Et ce n’est pas ce garnement de Boule qui réussira à dompter l’animal, il faudrait plutôt être un magicien pour parvenir à les dresser ces deux-là ! ! !

 

 

 

Notre avis : Rarement reprise n’aura été si réussie, au point de donner une nouvelle fraîcheur à cette série, sans doute la plus familiale d’entre toutes. Si Roba semblait peiner sur ses derniers albums, qui se faisaient de plus en plus rares, la succession offerte à Laurent Verron, son ancien assistant et actuel dessinateur d’Odilon Verjus, redonne à Boule & Bill son extraordinaire dimension humoristique grand public qui explique pourquoi la série figure depuis longtemps déjà dans les classiques du neuvième art. Divers scénaristes (principalement Corbeyran et Veys) se sont attelés à la lourde tâche de réaliser des gags « à la manière de ». Laurent Verron, tout en respectant à la lettre les codes de la série, joue énormément sur le mouvement. L’auteur, qui s’est amusé à gratifier quelques uns de ses décors de petits clins d’œil humoristiques (cherchez donc Odilon Verjus), a visiblement pris un immense plaisir à la tâche. Un régal ! LT

 

A noter : l’entretien avec Roba et Verron, en rubrique Interview

 

 

 

Dargaud – 9,45€