« C’est pour casser l’image « institutionnalisée » du pays invité, mais aussi  notamment parce que les plus importantes nations productrices de BD sont déjà venues dans ce cadre au festival d’Angoulême », nous a confié Jean-Marc Thévenet, Directeur Général du Festival d’Angoulême, « que les organisateurs ont décidé, tout en maintenant cette tradition, de la faire évoluer vers cette approche virtuelle » … et assez non-sensique, convenons-en ! Nous n’en saurons pas plus pour l’instant, particulièrement lorsque que nous interrogeons Jean-Marc Thévenet sur les auteurs de BD du Groland qui seront présents au festival ou sur l’exposition habituellement consacrée au pays invité (rappelons quand-même sérieusement que le sieur Delépine, membre de l’équipe du Groland, a signé des scénarios pour Stan & Vince). Pourvu que tout cela ne tourne pas au ridicule ! LT

 

En savoir plus sur le Groland : http://www.canalplus.fr/emissions/7joursgroland/