La belle nia alors pas d’autre solution que d’aller parcourir le monde pour réunir les ingrédients du filtre, tous impossibles à trouver.

Premier tome, premier ingrédient: accompagnée de Gol le lutin, Aïssa est à la recherche de Sang de Dragon. Dans sa quête, elle déjoue – bien malgré elle – le complot ourdi contre le roi par son vizir et un magicien illusionniste. Balbek, unique héritier du trône, passe par la fenêtre à la place du roi son père. Le complot a échoué, mais le roi, ivre de désespoir et de colère après la mort de son fils Balbek, lance ses chevaliers à la poursuite d ‘ Aïssa.

 

Deuxième tome, deuxième ingrédient: Aïssa et son gnome de voyage doivent maintenant dénicher de la Jolonite bleue. Alors qu’ils sont sur le point d’abandonner, les deux acolytes sont faits prisonniers par les hommes de main de Lucifer, et conduits dans le Comptoir de Satan, île engloutie où la Grenouille infernale garde jalousement un précieux breuvage: la fameuse Jolonite. A la fin de ce deuxième opus, nos héros ont réussi à s’échapper, mais leur situation n’est guère brillante: perchés sur un îlot à marée montante, encerclés par des requins, rattrapés par les chevaliers du roi. . .

 

Parallèlement à la quête d’Aïssa, il se passe des choses bizarres dans la famille royale: d’abord, on retrouve le dauphin Balbek, pas mort du tout, chez les Thuars, peuple vivant sur une falaise située juste en dessous du château royal. Le Torrent d’air, mur infranchissable entre ceux d’en bas et ceux d’en haut, semble le séparer à tout jamais de sa maison.

 

Mais surtout, on apprend que tout n’est pas très clair dans la naissance de 1 ‘héritier du trône: ce jour là, la reine envoya sa fidèle servante Grit porter on ne sait où un mystérieux paquet entouré de langes. Dans sa mission la servante fut dévorée par les loups, mais eut le temps de mettre à l’abri le bébé. C’ est ainsi qu’un peu plus tard, mettant en fuite les loups, Merlin recueillit la véritable fille de la reine. . .

 

LE LIVRE

 

Pas de répit pour notre héroïne, son élixir attire la convoitise et des mercenaIres sont à ses basques.

 

De l’ autre côté des mers la monarchie vacille; il n ‘y a pas de successeur au trône, on pense que Balbek, le fils du roi a définitivement disparu au tond d’un ravin…I1 n’en est rien, il est prisonnier de l’ infranchissable torrent d’ air .

 

Un autre mystère va être éclairé dans ce dernier épisode de la trilogie; Merlin révèle au roi la véritable identité d’ Aïssa : elle est sa fille et donc de sang royal! On avait substitué Aïssa à un mâle à sa naissance pour qu’il y ait un héritier au trône.

 

Mais alors, quelle est la véritable identité de Balbek ?

 

 L’infâme vizir profitera t-il de ces bouleversements pour s’emparer du trône ?

 

BENOIT DU PELOUX

 

Né en 1960 à Longué (49), Benoît du Peloux a commencé par un recueil de dessins humoristiques édité à compte d’auteur, Mes plus belles chasses. Il a continué dans la veine humoristique avec Rires aux Editions Mengés et Rire à tir, humour à courre à compte d’auteur en 1993. La même année il a illustré Les contes du chat perché en BD pour Je bouquine. Trois albums sont parus aux Editions Le Téméraire en 1994: Saga des terres du nord, RoubaLy 39-45, Reims 39-45. L’année suivante, il fait les décors et calligraphies pour Godard et Ribera sur Le fils de l’orfèvre et La besache en peau de fée aux Editions Soleil, ainsi que Le point de non-retour ( « Vagabond des limbes », Editions Dargaud). Ses dessins humoristiques sont exposés à la galerie La cimaise en 1997. Puis il édite chez Vents d’Ouest de 1999 à 2000 : Le mini guide du cheval, L’Europe expliquée aux européens et participe à trois collectifs Drôles d ‘histoires, sur le couple, les toubibs et « métro, boulot, dodo ».

 

En 2001 et 2002, il publie aux Editions Albin-Michel la trilogie L’élixir d’éternité, ainsi que Tableaux de chasse dont les illustrations ont bénéficié d’une exposition au Musée de la Chasse au moment de la parution du livre.

 

Parallèlement à son travail d’ auteur, Benoît du Peloux a réalisé de nombreux travaux publicitaires, des expositions de dessins animaliers et a collaboré à plusieurs journaux: Vivre à la campagne, Le saint Hubert, Connaissance de la chasse, Cheval pratique, L ‘o.t . . …CM

 

16 Septembre 2003. 56 pages couleurs.Prix:12.50 E. .Albin Michel