Le début : Suite à d’inexplicables accidents, l’astronef à bord duquel Nävis et Snivel voyagent menace d’exploser. En perdition, ils échouent sur une planète lointaine, sur laquelle une guerre fait rage. Rapidement, Snivel tombe entre les mains d’une intelligence artificielle qui s’est retournée contre ses créateurs, les Gunjinns, qu’elle détruit méthodiquement. Mais l’arrivée du robot et de la jeune femme lui ouvre de nouvelles perspectives : conquérir l’univers.. Pendant ce temps, Nävis sauve un habitant de la planète et aide ses congénères à combattre. Elle ne laissera pas l’intelligence artificielle s’aventurer dans l’univers !
 

Notre avis : Un de plus ! serait-on tenté de dire, un peu blasé, en voyant la parution de ce déjà sixième volume de Sillage. Ce serait mal comprendre la logique de Morvan et Buchet, qui ont la qualité de fournir régulièrement à leurs lecteurs de nouveaux albums (ah ! si ils pouvaient servir d’exemples à un certains nombres de leurs collègues, personne ne leur en voudrait) et ce serait assimiler un peu rapidement le hors-série paru au printemps dernier au reste de la collection. Ce dernier, s’il fournissait de nombreuses clés sur la série, ne saurait en effet être considéré comme un épisode à part entière. Donc, disions nous, enfin une nouvelle aventure de Nävis, devenue entre temps reine de Paris (-BD, d’accord mais c’est un début) qui démontre une nouvelle fois l’excellence du travail des deux auteurs qui, tant graphiquement (le dessin de Buchet est une petite merveille d’action et de précision – à ce sujet, il doit faire attention à ne pas se laisser aller à la surcharge des cases) qu’au niveau du scénario. Celui-ci, bien que très basique sur la trame de l’action, allie une nouvelle fois faits contemporains (comme l’exploitation de l’homme par la machine ou encore la dénonciation de notre société machiste) à situations explosives. Bref, un Sillage comme on les aime. Encore un !

 

Pour les aficionados : un tirage spécial, limité à 6000 exemplaires est proposé dans les hypermarchés Carrefour. Un tirage de tête est prévu d’ici quelques semaines. LT

 

 

 

Delcourt – Collection Néopolis – 12,50€