Dans les années .soixante Guy rejoignait les rangs de Pilote, alors dirigé par René Goscinny. Depuis cette époque son histoire personnelle est indissociable de celle de Dargaud et plus. généralement de celle de la bande dessinée française.

 Il en a suivi tous les heurs et malheurs en observateur détaché mais aussi en éditeur concerné. Journaliste, écrivain, scénariste. . .

Guy était tout ça, mais avant tout un éditerl: En 40 ans il a été présent auprès de trois générations d’auteurs ; plus que tout autre il s’est mis à leur disposition.

 l savait que la création est un mécanisme complexe, ingrat et solitaire. Il admirait le talent des’ auteurs et taisait le sien par pudeur et modestie. Indulgent, il cachait .ses exaspérations par politesse et offrait à tous, amis, collaborateurs… une oreille attentive et bienveillante. Accoucheur sensible, plein de compassion et de respect, il donnait à ceux qui l’ont connu envie de lui faire plaisir:

 Au pouvoir: il a toujours préféré l’amitié.

Il a été l’âme éditoriale de Dargaud. Sa voix chaude nous manque mais Guy est toujours des nôtres, dans sa maison d’édition, avec ses auteurs, c ‘est-à-dire parmi ses amis.

 Ce livre est leur hommage.

 Auquel se joint Bdzoom

Cet ouvrage est interdit à la vente.