Guido Crepax, le créateur de Valentina s’est éteint le mercredi 30 juillet 2003 des suites d’une sclérose en plaques à Milan.Il venait de fêter ses soixante-dix ans.Né le 15 juillet 1933 à Milan, Guido Crepas qui signait Crepax, après des études d’architecte, débute en réalisant des affiches publicitaires et des couvertures de disques à la technique raffinée. En 1959, il commence une longue collaboration avec la revue Tempo Medico, pour les couvertures et pour la rubrique Circuito Interno. En 1965, il démarre dans Linus en tant que dessinateur de B.D., et il deviendra célèbre et admiré dans le monde entier. Son personnage serait Philip Rembrandt alias Neutron, critique d’art et détective privé à ses heures, mais qui sera immédiatement dépassé par Valentina, sa fiancée, chef de file des héroïnes italiennes de la B.D. érotique. Crepax intervient profondément dans la nature communicative de la B.D. et ses conventions expressives : durée, images cinématographiques, usage du blanc et du noir et autres aspects encore. Pour les éditions Rizzoli, il dessine, L’Astronava Pirata, sa première bande dessinée en couleurs. En 1969, il dessine La Calata di Mac Similiano XXXVI. En plus des dizaines de longs épisodes de Valentina, Crepax crée des personnages féminins différents : Bianca (1972), Baba Yaga, Anita (1973). Il adapte en B.D. des œuvres fondamentales de l’érotisme littéraire : Emmanuelle (1979), Justine (1980) et Histoire d’O (1975). Pour les éditions Cepim, il participe à la collection « Un uomo, un’avventura » avec L’Homme de Pskov. Sur une commande de Larousse, il met en scène Francis Drake, un corsaire autour du monde et Charles Darwin et participe à L’Histoire de la Chine. En 1981, il adapte en bandes dessinées Dr Jekill et Mr Hyde et Dracula et, en 1986, Crepax se met en scène dans Le Portrait fragmenté. Deux ans plus tard, Rinaldo Traini publie dans sa revue Comic Art, Becky Lee. C’est un auteur sophistiqué, un peu cérébral, extraordinairement prolifique. Il est publié en langue française par Martineau, Le Square, Livre-Essor, Albin Michel, Dargaud, Casterman, Magic-Strip, Larousse et Aedena. En 1994, les aventures de Valentina sont adaptées par la télévision italienne. CM