Patrice Woolley, 41 ans, né à Monaco. dessine depuis l’âgé de 8 ans. Passionné de bandes dessinées, il rencontre en 1982, Jean-Pierre Dionnet à Métal Hurlant pour lui présenter une bd de 60 pages couleurs…

Dionnet lui répond que c’est un travail de fou d’arriver avec une bd de 60 pages finies, et ajoute : « pourquoi ne dessinez-vous pas comme Moebius ? »

20 ans après Patrice Wooleey n’a toujours pas compris cette phrase, mais elle l’amuse toujours…

Il suit des cours aux arts-décos a Nice, devient scénographe pour l’opéra de Monté-Carlo, puis arrive à Paris, décorateur, régisseur lumière, travaille pour Lagerfeld, Galabru, Gilibert., réalise quelques pubs,

Prof vacataire a l’école française d’attaché de presse, puis retourne a Monaco. dessine toujours pour son plaisir. petits boulots alimentaires. chômage. en profite pour s’amuser a la 3D. réalise des histoires courtes (60 pages prêtes… encore 60 pages !!!) puis s’attaque a l’album Ténèbres pour le mettre sur le net avec des animations, du son…

Il contacte plusieurs maisons d’éditions. fais la connaissance de Chelet (alors directeur de Nucléa) qui est intéressé par ses travaux 2D mais ne sait pas ou le diriger, trop particulier comme travail, parait-il… puis Hervé Manuguerra de feu Pointe Noire l’appelle. veux travailler avec lui. mais la aussi, mais devant la BD, il la juge. trop d’avant-garde selon ses termes… Un an passe. Manuguerra le recontacte, Woollley lui envoie Ténèbres, pour savoir ce qu’il en pense. Celui-ci lui dit de ne surtout rien mettre sur le net mais d’en faire une vraie bd. ce qu’il fait. Il adresse sa BD à toutes les maisons. Seul. Erko lui répond 3 jours après.

plus d’info sur :

http://www.ifrance.com/woolleypatrice

.