Né à Tunis (Tunisie) le 28 juin 1934, Georges Wolinski est de retour en France au lendemain de la guerre et suit bientôt des cours d’architecture. Peu après la création de Hara-Kiri, en 1961, il fait la rencontre de Georges Bernier et débute alors une collaboration avec ce magazine Bête et méchant qui se poursuivra jusqu’à sa première disparition, en décembre 1985. Il y publie sa première bande dessinée « à suivre », une adaptation du roman de Chester Himes : La Reine des pommes (cette histoire sera republiée dans B.D. puis en album aux Editions du Square, 1979).

Chez Jean-Jacques Pauvert, un des deux éditeurs « rebelles » avec Éric Losfeld à cette époque, Wolinski réalise, en 1966, un premier recueil de ses dessins sous le titre Carnet de croquis, dans le cadre de la revue Bizarre n° 42.

Parallèlement à Hara-Kiri, il lance L’Enragé en 1968 (avec Siné) et collabore avec Action et Hara-Kiri Hebdo (qui deviendra Charlie Hebdo). Après quelques numéros, il est nommé rédacteur en chef de Charlie Mensuel et révolutionne alors le concept du magazine de bandes dessinées. Il en reste le responsable jusqu’en 1980 avant de passer la main à Willem. Wolinski y fait naître en 1970 Paulette, une série immortelle que dessine Georges Pichard.

En outre, Wolinski entreprend diverses collaborations avec plusieurs journaux et magazines tels que Libération, L’Humanité et Le Nouvel Observateur. Dans les deux décennies qui suivent, il apportera son talent d’humoriste et d’observateur à L’Écho des savanes (2e série, il en est aussi, depuis lors, le conseiller), puis à Paris-Match et Le Journal du dimanche.

Son œuvre éditée en albums est immense, en voici cependant une liste chronologique concernant la bande dessinée : 1967 : Ils ne pensent qu’à ça (Denoël), 1968 : Je ne pense qu’à ça (J.-J. Pauvert), Je ne veux pas mourir idiot (Denoël), 1969 : Hit Parade (Denoël), 1970 : La Vie compliquée de Georges le tueur (Square), 1972 : On ne connaît pas notre bonheur (Square), 1973 : C’est pas normal (Square), Il ne faut pas rêver (Square), 1975 : Les Français me font rire (Square), 1976 : Giscard n’est pas drôle (Square), 1977 : Cactus Joe (Square), Wolinski dans L’Huma (L’Humanité), 1979 : Mon corps est à elles (Square), 1980 : À bas l’amour copain (Albin Michel), Ah, La Crise ! (Square-Albin Michel), 1981 : J’étais un sale phallocrate (Albin Michel), Tout est politique (Temps actuels), 1982 : À Gauche toute ! (Temps actuels), La Bague au doigt (Albin Michel), 1983 : Junior (Albin Michel), 1984 : Aïe (Écho des savanes-Albin Michel), 1985 : Coups de crayon (Albin Michel), Les Meilleurs Dessins (Albin Michel), Tu m’aimes ? (Albin Michel), 1986 : Le Programme de la droite (Denoël), 1987 : Bonne Année (Denoël), Gaston Labite (Denoël), 1989 : Plus on en parle… moins on le fait (Flammarion), 1990 : Arles, croquis, danse ! (Aubier), Tout va trop vite (Flammarion), 1991 : Elles ne pensent qu’à ça ! (Albin Michel), J’hallucine (Flammarion), Les Socialos (Albin Michel), 1992 : Vous en êtes encore là, vous ? (Albin Michel), 1993 : Le Bal des ringards (Albin Michel), Dis-moi que tu m’aimes ! (Albin Michel), 1994 : Enfin de vrais hommes (Albin Michel), Scoopette, la nympho de l’info (Canal +), 1995 : Nous sommes en train de nous en sortir (Albin Michel), Il n’y a plus de valeurs (Albin Michel), 1996 : Sacré Mitterrand ! (Albin Michel), Sexuellement Correct (Albin Michel), 1997 : Cause toujours ! (Albin Michel), Fais-moi plaisir (Albin Michel), Enfin une bonne nouvelle (Albin Michel), 1998 : Monsieur Paul à Cuba (Albin Michel), 1999 : Sales Gosses (Albin Michel) et, en 2000 : Salut les filles ! (Albin Michel).

Conjointement, Wolinski a participé à plusieurs portfolios, dont Espana (Editions Association Garcia Lorca, 1975), Mon Zénith à moi (réalisé en solo pour Canal +, 1989) et Canal +, à l’occasion des 10 ans de la chaîne (Editions Canal +, 1994). Signalons enfin la réalisation de nombreuses pochettes de disques, on en dénombre environ une quinzaine dont Je ne veux pas mourir idiot en 1969 (Pathé Marconi), Je ne pense qu’à ça en 1970 (EMI Pathé), Cédric Fabiani : Super Dragueur en 1982 (Lark) et la bande originale du film Paulette en 1986 (Carrère).

PM