Le début : Le lundi, il peut faire sa liste de joujoux au Père Noël; le mardi, s’introduire dans les douches des filles; le mercredi, refuser de manger un oeuf à la coque par solidarité avec les piafs du jardin; le jeudi, suggérer à une vendeuse de lingerie d’essayer sa marchandise; le vendredi, tester l’efficacité d’un bracelet porte-bonheur sur le bon déroulement du cours de gym; le samedi, raconter ses pires cauchemars au psy de service; le dimanche, faire des voeux de bonheur à destination de l’humanité tout entière. Pour le Petit Spirou, chaque jour est source de nouvelles découvertes et d’expériences impertinentes ou poétiques, surprenantes et hilarantes. Tu ne s’ras jamais grand !, le constat implacable de Tome et Janry nous rassure : le Petit Spirou n’est pas près d’arrêter de nous faire rire avec ses bêtises.
 
Notre avis : Avec son tirage de 600.000 exemplaires, accompagné d’une opération de communication dans les salles de cinéma, Le Petit Spirou est clairement une star du neuvième art. On a pourtant souvent reproché à Tome & Janry de verser dans l’humour potache facile. Ce nouvel album  montre cependant de nombreux gags plus tendres que ce qu’on aurait imaginé à priori, au vu des opus précédents. Preuve que les deux auteurs savent se renouveller et répondre à l’attente de leurs nombreux lecteurs. LT
 
Pour visualiser la bande annonce du Petit Spirou diffusé au cinéma du 18 au 24 juin dernier, cliquez ici
 
Dupuis – 8,20€