Le début : Dans son atelier, près de la mer, un homme et une femme, un peintre et son modèle. Dialogue sur l’art et la vie. La jeunesse de l’une. La banlieue d’où elle vient, et qu’elle a définitivement quittée. La maturité de l’autre. Le peintre s’interroge : comment peindre la vie quand on ne peut approcher la réalité que dans ses reflets ? Et l’homme regarde son modèle, son amante, bouger, vivre, en ayant par instants « la sensation fugitive de s’approcher d’une réponse ».
 
Notre avis : Aire Libre fète ses 15 ans. Pour l’occasion, les Editions Dupuis, soucieuse de se développer sur l’ensemble des domaines de la bande dessinée, musclent leur collection « adulte », en annonçant la parution d’une nouveauté par mois d’ici à mai prochain chez Aire libre et en accolant pour la première fois leur nom à celui de leur collection, sur les albums, qui bénéficient dès lors d’une maquette remaniée. Baudoin ouvre le ban de cette nouvelle ère (libre s’entend !) avec cet album très stylisé, portant sur sa démarche artistique et sur l’altérité. L’auteur prolonge, avec cette oeuvre à quatre mains réalisée avec son modèle Cécile Wagner, le travail qu’il avait entamé dans Le Portrait. A découvrir ! LT
 
Dupuis – Collection Aire libre – 12,50€