Le début : Oxford n’aime vraiment pas ce qui lui arrive. L’avocat Bob Klam vient de lui retirer l’affaire Dichiara. C’était pourtant Klam qui était venu le chercher, lui, Oxford afin de retrouver ce jeune peintre Mike Dichiara disparu depuis une semaine. Oxford aurait dû se retirer de la profession il y a longtemps. Après 40 ans de bons et loyaux services à l’agence Master, il y avait de quoi.. Mais arrêter de bosser, le privé ne l’a jamais entendu de cette oreille. D’autant qu’il est pratiquement sourd de la gauche. A 70 balais, il a pourtant accepté cette enquête malgré son mal aux jambes, sa mémoire hésitante, et surtout la maladie de sa femme. Ruth n’a en effet plus que quelques jours à vivre.

Notre avis : Un héros fatigué, usé, qui ne renonce jamais, stéréotype de certains polars américains (un filon plutôt bien exploité par Clint Eastwood notamment) mais à la personnalité et aux amitiés complexes … Une sombre machination. Une famille decomposée mais unie malgré toutes les apparences … : Voici quelques ingrédients de cette deuxième série (prévue en sept albums) que nous propose la collection Polyptyque – après Halloween au mois de mars –  où action et rebondissements alternent avec reflexions intimistes. Souhaitons que la suite soit au niveau de ce premier volume que nous vous conseillons particulièrement. LT

Editions Le Lombard – Collection Polyptyque – 12,60€