Nick Rodwell a été recontacté une deuxième fois par Steven Speilberg et il est arrivé à un accord en six mois. Dans cet interview, il souligne la jeunesse des scénaristes, le tout entouré  d’avocats , d’agents . une vraie famille .  Nous les européens, nous sommes des étrangers .A Hollywood  vous restez toujours un étranger explique-t-il. Son but est de faire exploser Tintin outre-atlantique.Le héros belge aurait ainsi une vraie vocation belge.

Par ailleurs, au sujet du musée Tintin qui devrait s’ouvrir en 2007 ou 2007,, il confie :

Peut-être que tout va arriver en même temps, le musée et le film. Le but serait d’ y parvenir en 2006. On y travaille en parallèle et cela avance très bien. Le scénario pour le musée est en cours. On ne construit pas un bâtiment pour après décider ensuite de ce qu’on va y mettre. C’est la même chose pour le film.